Victime d’agression dans la rue, l’ancienne Miss France Vaimalama Chaves se révolte et dénonce les malfaiteurs.

Le post sur Instagram a surpris plus d’un. Vaimalama Chaves, a publié avoir été agressé dans une rue parisienne samedi dernier. L’ancienne Miss France crie alors au scandale ! Plus de détails dans la suite.

Vaimalama Chaves plus qu’en colère !

La jeune femme de 26 ans a publié le fait sur son compte Instagram. Ses followers ont été surpris et choqués par le post. Elle annonçait avoir été prise à partie par une bande de jeunes mineurs. Selon ses propos, ils lui ont jeté des cailloux avant d’essayer de lui prendre son smartphone. Elle a tenté de s’interposer, mais s’est fait immédiatement encerclée par 15 personnes. Dans la vidéo, on voyait ses agresseurs s’enfuir tout en cachant leurs visages.

Suite à l’agression, Miss Tahiti 2018 a partagé sa colère via une vidéo. Les visages meurtris, la belle Vaimalama disait : « Chères femmes ! Aujourd’hui, je suis en colère. Je suis en colère parce que je me suis fait agresser. » Elle dénonçait ainsi les faits dont elle a subi. Selon toujours ses dires, elle n’a pas seulement reçu des jets de cailloux. Les jeunes adolescents ont tenté de lui voler son téléphone tout en lui jetant des insultes et injures.

Elle veut briser le silence autour de ces actes pernicieux

Suite à ce triste événement, Miss France 2019 n’a pas caché son indignation. On a pu voir dans son post : « Je vous avoue que les mots me manquent et je suis déçue de n’avoir pas eu le pouvoir de faire ce qu’il fallait’’, avant de se demander pourquoi se taire et subir à chaque fois. Pour cela, ’’je dis NON’’, poursuit-elle. La jolie Vaimalama estime également ne pas être traitée à sa juste valeur dans la capitale. ‘’La Polynésie m’a appris la douceur et la gentillesse…, mais à Paris, tous mes acquis n’ont pas leur place…le respect n’existe pas’’.

Elle annonçait avoir porté plainte contre ses jeunes malfaiteurs. La jeune femme profitait donc de son cas pour dénoncer les faits dont sont victimes les femmes. Elle veut détourner les attentions pour en finir avec de telles situations. Selon ses dires : « Je ne veux pas que quelqu’un d’autre ait à vivre ça…’’. Pour finir, Vaimalama Chaves veut en finir avec le silence des victimes d’actes similaires. On suivra alors de près les suites de cet événement !