Depuis le mois de mars 2020, la France jongle avec les restrictions, les fermetures, la crise sanitaire, les gestes barrières…La situation ne semble pas s’améliorer alors que les organes de presse évoquent toujours les mêmes sujets. Si certains pays ont pu retrouver une vie « normale », cela ne semble pas être le cas de la France. Nous sommes toujours à l’arrêt dans le secteur de la culture, des arts, du cinéma, de la restauration…

Une baisse de 58 % par rapport à 2020 à cause du coronavirus


Les vacances de février approchent à grande vitesse, mais elles ne devraient pas améliorer la situation. Les remontées mécaniques sont ors services selon les dernières nouvelles. Les incertitudes liées à un éventuel confinement sont primordiales. Cela engendre forcément une baisse des réservations. PAP Vacances a eu l’opportunité de réaliser une étude pour mettre en exergue les difficultés rencontrées par ce secteur.

La première zone profitera des vacances de février dans quelques jours, mais les Français ne devraient pas forcément quitter leur domicile.

Alors que le gouvernement est assez flou en termes de stratégies pour lutter contre le coronavirus, certains ont décidé de ne pas partir en congé.

L’étude montre que les réservations ont baissé de 58 % par rapport à 2020 alors qu’il y a an, nous n’étions pas encore atteints par la crise.

Plusieurs facteurs expliquent forcément la situation.

La tempête de neige du mois de décembre a tout de même été intéressante pour les Français. On peut se ressourcer dans les massifs montagneux. Même si les remontées mécaniques étaient fermées, d’autres domaines skiables nous ont fait plaisir. Les Français redoutent surtout le confinement qui semble planer au-dessus de nos têtes.

Une chute de 77 % à cause des rumeurs


La dernière semaine du mois de janvier n’a pas été de tout repos puisque les spéculations concernant un reconfinement ont été nombreuses. Il suffit de lire la presse ou d’allumer la télévision pour comprendre un autre confinement fera son entrée bietôt. La réalité a finalement été différente, mais les résultats ont tout de même été désastreux. En effet, le sondage montre qu’aux alentours du 24 janvier, les Français ont été nombreux à renoncer à ces vacances de février. La chute a été de 77 % par rapport à l’année dernière.

Ce pourcentage a été démontré par la présidente du site Particulier à Particulier dans les colonnes de BFMTV. Pourtant, les Français ont pu partir cet été et même pendant les vacances de Noël, alors pourquoi une telle chute ? La raison est assez simple, c’est le doute qui a poussé certains Français à renoncer aux vacances à la montagne. En effet, à ce jour, nous ne savons pas si le confinement sera proclamé dans les jours qui suivent. Il n’y a que des ragots qui compliquent la situation.

Dans tous les cas, respectons les consignes et  les gestes barrières pour nous protéger et pour protéger les autres !