Au cours de la mythique émission Touche pas à mon poste, l’élection Miss France a été longuement discuté. D’après Cyril Hanouna, il existe un collectif anti-miss France. L’animateur révèle notamment que l’association veut l’annulation du concours. Une émission déjà beaucoup critiqué depuis les esclandres de la disqualification de certaines participantes.

Des révélations chocs en pleine émission


Touche pas à mon poste, mardi 17 novembre : Cyril Hanouna choque les téléspectateurs en faisant des révélations. Les chroniqueurs n’ont pas lésiné sur la critique concernant le concours de Miss France. Charlotte Bobb, première dauphine Miss nord-Pas-de-Calais de 2016 et Ornella Bellorti, Miss Toulouse 2015 étaient invitées sur le plateau. Rappelons-le, que les deux jeunes femmes ont été disqualifiées du concours. Le journaliste spécialiste de l’élection Miss France Guillaume Genton souligne : « L’élection de Miss France est un événement centenaire et depuis 100 ans, les règles n’ont pas changé. » Entre autres, il est interdit d’être mariée ou pacsée, d’être mère ou encore d’avoir des tatouages pour pouvoir participer.

Des règles d’antan selon les chroniqueurs. « D’après le reportage, les participantes sont belles et parfaites, sans le moindre défaut, pas même un tatouage. Elles n’ont pas le droit d’avoir déjà fait des photos nues. Mais ce sont des jeunes filles qui ressemblent à toutes celles de leur âge. Elles sortent, elles boivent, elles ont des petits copains… Ce qui est tout à fait normal. » soulignent les chroniqueurs. Mais il y a mieux ou pire, selon les deux Miss invitées, le concours pourrait être falsifié. Quant à Cyril Hanouna, il affirme que les dénigreurs de l’émission augmentent en nombre. Ils militent même pour l’annulation pure et simple du concours.

« Je ne révélerais le nom de personne. »


À cet effet, l’animateur fétiche de C8 apporte plus de précision : « Il faut que vous sachiez qu’il y a un très puissant collectif qui se met en place. Il s’agit d’un ensemble de jeunes filles qui useront de tout leur moyen afin que l’élection ne se fasse pas. » Toujours selon le présentateur, ces dénigreurs ne s’arrêteront pas avant l’annulation définitive du concours.

Le collectif ferait même jouer ses relations au plus haut niveau et annuler l’élection du 19 décembre prochain. Il poursuit par : « Leur conviction est que se permettre de juger des filles sur juste l’apparence n’est plus d’actualité. De nos jours, c’est un concours obsolète. Faire défiler des filles sur une scène en maillot de bain ou autre tenue est juste dégradante. » Baba de son surnom affirme que certaines concurrentes de l’émission feraient même partie du collectif. Il assure que des actions sont menées dans ce sens et que des gens hauts placés font pression pour rayer définitivement le concours. Malgré cela, il ne révèle aucun nom, mais promet d’autres témoins pour la semaine prochaine. À suivre…