Avec Sarah, ce sera le succès ou l’échec définitif ! Effectivement, nul de Top Chef n’aurait pensé que son stress allait lui faire une mauvaise farce. Une saison de Top Chef qui est vraiment déconcertante. Effectivement, pour nous donner un avant goût, la production a révélé une séquence des coulisses dans la presse. La maîtrise du protocole sanitaire n’était pas du tout simple. Donc, le groupe a dû apporter des changements en organisant différemment son règlement, souvent dans le but d’améliorer. D’ailleurs, des évènements mythiques comme la guerre des restos ou La boîte noire ont dû réviser leur copie. Quelle que soit la chose qui arrivera, Sarah peut être désormais fière de son trajet. Elle brille de mille feu dans le team de Paul Pairet. Du reste, ces dernières heures, son stress lui avait joué des tours. Que va-t-elle faire pour apprendre à maîtriser ses émotions ?

Toujours en course


Un changement soudain et important arrive sur le plateau de Top Chef quand le chef espagnol Angel Léon débarque. Ce genre de chef est un modèle pour les cuisiniers. Puisqu’il a trois étoiles, il espère voir des performances extraordinaires de la part de nos participants. Sarah a très bien conscience de la situation. Elle doit tout faire pour réussir à être la meilleure. Pourtant, victime de son propre angoisse, elle va se morfondre de manière inhabituelle. Sa recette n’est pas mauvaise mais juste que le temps de la cuisson n’était pas suffisant. C’est un comble pour elle, puisque faute de temps pour sa cuisson, elle n’est pas admise du premier coup… Juste “une minute et demie” de plus et ça aurait suffit largement pour qu’elle puisse faire une merveille.

Sarah n’arrive plus à cacher sa douleur et sa peine. Elle annonce ainsi, “Plus on met du cœur dans ce qu’on fait, plus c’est énervant de pas réussir. C’est hyper frustrant. Je suis trop déçue “. Cependant, un cas surprenant va se réaliser. La participante de Top Chef est en mesure de faire des choses incroyables, lorsqu’elle est dans cet état. C’est pourquoi, elle va tout démolir sur son chemin et donner le meilleur d’elle-même pour impressionner son coach culinaire. Encore une fois, c’est une réussite !

Une photo qui révèle tout


Actuellement, Sarah est en quart de finale et s’engage mutuellement à ne pas laisser la peur prendre le dessus. Elle a tout de suite une pensée en tête lorsqu’on lui demande de cuisiner quelques chose avec des algues. En tout cas, elle va devancer de quelques minutes les autres participants qui essayent encore de chercher des idées. Elle va nous préparer un tarama avec des petits oignons. Dommage que cela ne s’est pas passé comme il le fallait. Quelle déception !

Comme le montre cette photo, pas tout à fait fini, sa manière personnelle de réaliser la recette grecque était un fiasco. En comparaison avec elle, Mohamed ne revient pas. Pas de chance pour Sarah. Pourtant, Mohamed la connaît très bien et qu’elle ne va pas laisser tomber si facilement et va se ressaisir. C’est aussi le point de vue de son chef Paul Pairet qui n’arrive pas à cacher. “Oh my God. Le tarama, c’est un élément phare de la recette. Si elle ne l’a plus, adieu le pass. Sarah ne peut pas se permettre de trébucher sur cette épreuve. Il faut qu’elle réagisse et très vite”.