Père et fille se retrouvent projeter à l’avant des affiches des médias et de la justice. Surtout depuis le jour du 15 avril. Richard Berry joue le jeu de la discrétion des mois durant. Effectivement, sa fille porte accusation contre lui pour abus. Ainsi, faute de faire exploser les médias, il se fait tout petit. La toile l’a déjà mis à bas même s’il a encore le droit de présomption d’innocence. Alors que c’est bien lui qui fut l’origine de cette grabuge médiatique. Puisqu’il avait pour but de discréditer les accusations de Coline Berry. Ensuite, cette dernière a suivi la cadence en exposant les faits honteux de son père envers elle. Sauf qu’en ce moment, autre chose les préoccupe.

Quand un père et une fille s’accusent…


Père et fille sont devenus des opposants. Ils ne se parlent plus, d’abord le comédien qu’il est, se meurt de voir son monde s’effondrer sous ses pieds. Malgré que le jugement ne soit pas encore prononcé. De l’autre côté, la fille déplore certes le sort de son père mais soulagée, car elle est sortie de son silence. Coline Berry avait même fait savoir que c’était l’option la plus favorable à son encontre. Ainsi, on s’imagine moins que les deux parties puissent se reparler. De plus, il est plus que nécessaire que les deux côtés laissent la police s’en charger. Pourtant, une trêve vient de se faire voir. Car, ils se sont ralliés pour une même cause : l’affaire Sarah Halimi. Dernièrement, la Cour de Cassation vient de délivrer leur décision.

Une décision qui ne ravit guère personne. Beaucoup de personnalités sont sorties de leur silence pour se faire entendre. Ainsi faire prendre conscience la masse de cette loi qui paraît insensée. Le cannabis est devenu une circonstance atténuante dans le cas de cette vieille dame juive. Les deux opposants Richard Berry, le père et sa fille, Coline Berry se sont retrouvés à défendre une cause commune. Même si depuis le 25 janvier dernier, les deux personnes se confrontent. Aujourd’hui, ils s’entendent sur un même point : Sarah Halimi. Le comédien a étalé l’affaire d’accusations de sa fille sur un plateau. En vue de sauver son image, son honneur ainsi que sa notoriété. Cependant, sa fille est tout aussi déterminée de poursuivre son combat afin que justice soit faite.

La justice s’est avérée une fois de plus immorale


Même le Président de la République s’est investi en personne pour modifier cette fameuse loi. Celle d’éviter le pénal des meutes lorsque l’accusé fut emprise de stupéfiants. Quelle aberration ! Surtout qu’il a consommé de son plein gré du cannabis. Sous emprise, ses actes sont atténués tels que le meurtre de Sarah Halimi.

Sur ce fait, Richard Berry a opté d’user de son compte Twitter. Il a partagé un dessin de Chereau, le premier personnage s’exprime : « Si je tue une personne en conduisant parce que je suis sous l’emprise du cannabis, c’est une situation aggravante. » Puis le second répond : « Oui. Mais si tu tues, sous l’emprise du cannabis, une vieille dame juive chez elle, c’est une circonstance atténuante ». Sur ce même fait, Coline Berry rejoindra la manifestation sur le parvis des droits de l’homme à Paris ce 25 avril. Elle se battra aux côtés des manifestants pour exprimer son mécontentement.