On s’imagine bien qu’être une Miss France n’est pas une chose facile. Au-delà des belles robes de soirée et des jolies coiffures, il y a un autre aspect que l’on ne montre pas. Si le public ne voit que le côté strass et paillettes, le titre est parfois source de stress pour celle qui le porte. Justement, Delphine Wespiser en a connu tous les aspects. Pour rappel, elle a été élue Miss France en 2002. Récemment, elle a eu l’occasion d’en parler avec Benjamin Castaldi. Lors de cet entretien, ils ont évoqué les côtés négatifs de la place de Miss France. Et la reine de beauté n’a pas hésité à tout déballer.

Des révélations chocs !


Des révélations, Delphne Wespiser en a fait lors de sa dernière interview avec Benjamin Castaldi. Ensemble, ils ont parlé des côtés négatifs ou moins plaisants du fait d’être une tête couronnée. Pour le coup, l’ex miss ne s’est pas gênée afin de raconter ce qu’elle avait sur le cœur. Ainsi, elle confiait : « quand tu es une miss, tout le monde veut une photo avec toi. Mais, il y en a de celles que tu ne peux pas refuser. Par exemple, celles avec les différentes personnalités politiques. Seulement, je peux vous dire que ces messieurs peuvent avoir des gestes déplacés parfois. Et il y en a tellement ! »

De plus, elle avoue qu’elle n’est pas la seule à avoir vécu ce genre de situation. Également, Iris Mittenaere ou encore Marine Loprhelin ont déjà vécu des situations similaires. D’ailleurs, ces dernières ont déjà poussé à plusieurs reprises des coups de gueule à ce propos. Avec l’avènement du mouvement MeToo sur les réseaux sociaux, les langues se délient. Et de plus en plus de femmes osent parler du calvaire parfois qu’elles vivent. Ce calvaire vient du harcèlement dont elles sont victimes au quotidien dans les différents domaines de leur vie. Que ce soit dans la vie intime ou dans leur milieu professionnel, elles sont nombreuses à être victimes. Et tous les milieux sont touchés : cinéma, politique, mode, journalisme et donc bien évidemment l’univers des miss comme en témoigne Delphine Wespiser.

Une situation qui ne peut plus durer !


Face à une telle situation, Delphine Wespiser a décidé de ne plus se taire. A cet effet, elle s’est lancée dans l’écriture d’un livre qu’elle a intitulé Devenir pleinement et sereinement soi. Dans le livre, elle apprend aux jeunes filles qui ont un mal-être à s’accepter. Surtout si elles sont victimes de situations où elles ne peuvent pas forcément en parler. Durant sa campagne de promotion, elle a pris la parole afin d’expliquer sa démarche : « Oui, j’ai été une Miss France. Et oui, il y a eu des gestes déplacés à mon encontre. Le plus souvent, cela se passait pendant les séances photos. Une main qui glisse par-là, une petite caresse par ci. Le pire, c’est que les auteurs étaient des personnalités publiques : j’ai eu droit à des maires, des hommes politiques plus influents. »

Et la jeune femme renchérit : « Quand tu es jeune, tu ne sais pas forcément ce qu’il faut faire face à ce genre de situation. Ou alors, tu n’es pas pleinement conscient de ce qui t’arrive. Plus tard, j’ai appris et j’ai agi. A force, tout cela cesse au bout d’un moment mais j’admets que ce n’est pas toujours facile ». Toutefois, sa colère ne s’arrête pas là. Particulièrement, elle dénonce le statut de Miss France. Parfois, elle dit que les jeunes filles sont considérées comme de vrais objets. Dans cette optique, le concours en lui-même a été vivement critiqué ces dernières années. Alors, le combat est loin d’être gagné mais au moins, on avance.