Rayane Bensetti se rapproche de jour en jour de Camille Lellouche. Qu’est-ce-qui est en train de se tramer ? Quel scandale se disent les internautes ! Rayane Bensetti a en effet laissé toute seule sa compagne pour retrouver un soleil de plomb de Marrakech. Non solitaire, il y est allé retrouver Camille Lellouche, la chanteuse. Les deux jeunes gens ont eu la piscine pour eux tous seuls que c’est parti en vrille. Et qu’advient-il de Denitsa ?

Trouver la force intérieure pour externaliser ses bourreaux


La plus récente apparition de la chanteuse fut lors de la journée internationale des Droits de la Femme. « N’insiste pas » fut le hit qu’elle a lancé sur les ondes d’Europe 1. Elle a spécialement écrit la chanson pour venir à l’aide de toutes les victimes. Pour les inciter encore lus à quitter leurs bourreaux et demander de l’aide.

Effectivement, invitée sur l’antenne d’Europe Matin par Matthieu Belliard, la chanteuse n’a rien ménagé. Elle évoque le sujet en commençant par : « Les langues commencent à se délier, on en parle de plus en plus, mais pas encore assez. » C’est ce qu’elle ressent mais il y a aussi une autre part de responsabilité, ainsi elle ajoute : « Et je trouve que même quand certaines femmes osent aller porter plainte, elles ne sont pas tout le temps prises au sérieux. Souvent, elles finissent par se faire tuer ! Et c’est tellement horrible que je ne peux pas me battre contre ça ».

L’humour est insuffisant…


L’artiste qu’elle est n’est pas à sa première sensibilisation sur ce sujet délicat. Puis actuellement, elle trouve que les sketchs ne suffisent plus, il faut autre chose également. « l’humour ne suffit plus » évoque-t-elle. Ensuite Camille Lellouche poursuit : « Cette chanson, c’est pour ces femmes qui n’arrivent pas à partir ou qui y arrivent tard. Une rupture ‘normale’, c’est déjà très violent et quitter la personne c’est un long processus. Mais quand tu es une femme battue, non seulement tu es folle de la personne qui te bat, puisque c’est on but, mais en plus tu te demandes ce qui va t’arriver si tu pars. »

« Ça concerne tous les milieux sociaux, peu importe le métier que tu fais (…) A un moment ça suffit, il faut dire les choses comme elles sont. » Dans ses propos, l’humoriste précise l’envergure de ce problème. Elle a asséné : « ça concerne tous les milieux sociaux, peu importe le métier que tu fais … sans exception ». Puis elle propose : « La base de tout ça, c’est l’éducation et le respect. Le chantier il est au départ, ça commence par expliquer aux petits garçons qu’on ne frappe pas les filles ». Mais aussi, l’humoriste a tenu à dire en conclusion : « A un moment ça suffit, il faut dire les choses comme elles sont. Quand on te casse la gueule, on te casse la gueule. Donc disons-le ». Engagée dans son combat, Camille Lellouche a senti qu’une pause devait se faire. Ainsi, elle est partie avec Rayane Bensetti pour une résidence dans un pays plus ensoleillé. Ils ont pu profiter d’une piscine pour se changer les idées.