C’est le drame entre la Première Dame et les gilets jaunes. Les manifestants ont déclarés leur mécontentement depuis plusieurs mois et la situation ne semble pas vouloir s’arranger. Il faut dire que ces derniers ne sont toujours pas satisfaits des propositions faîtes par l’Etat.

Les gilets jaunes n’hésitent pas à faire savoir leur mécontentement. Une situation qui peut parfois créer un drame, portant Brigitte Macron à porter plainte il y a quelques jours de cela. Malheureusement, il semblerait que la Première Dame n’ait pas pu avoir gain de cause.

Un graffiti qui porte préjudice !


La réputation de la Première Dame est toujours à maintenir peu importe les circonstances. Face à cela, les agissements de l’un des Gilets Jaunes a particulièrement choqué l’Etat récemment. En effet, le jeune homme avait utilisé un Homard Géant pendant qu’il était à la mer avec un graffiti jugé injurieux.

Des propos considérés comme calomnieux avaient été énoncés par ce dernier. Mais le pire se fait lorsqu’il se filme et publie sa vidé sur les réseaux sociaux. De quoi mettre la Première Dame en colère.

Un procès qui n’aboutit pas ?


Face à cette situation, Brigitte Macron décide de prendre les choses en main. Elle porte donc plainte contre le Gilet Jaune pour « Injure publique envers le président de la République » ainsi que « injure publique et diffamation envers particulier ». Une situation peu anodine mais qui pourrait signer un nouveau tournant pour la réputation de l’épouse d’Emmanuel Macron.

Alors que le citoyen de 49 ans est mis en examen, le tribunal a rendu un verdict en sa faveur. Comme l’indique l’avocat de ce dernier : « Brigitte et Emmanuel Macron ont été défaits devant le tribunal ».