Même outre tombe, Johnny Hallyday fait toujours parler de lui dans la presse. Cette fois-ci, on ne parle pas de son héritage ni d’un nouveau single mais de sa vie sentimentale d’antan. Et personne ne nie que dans ce domaine il n’est pas allé de main morte.

Le Parisien a d’ailleurs déniché la perle rare à ce sujet. Le quotidien a pu mettre la main sur une photo du taulier publiée à l’occasion de l’ouverture de Crazy Horse. Celle-ci raconte une histoire digne d’un conte de fées vécu par le chanteur .

Un homme à femmes


Les frasques de Johnny Hallyday avec les femmes restent parmi les souvenir qu’il a laissé à sa mort. C’est d’ailleurs à cause d’une de ses histoires de femme que le clan s’entredéchire pendant plus de deux ans. Le taulier a un goût très prononcé concernant les femmes. Il fait parti de ceux qui sont prêts à damner la terre entière pour les beaux yeux d’une femme .

Si pour d’autres célébrités leur vice consistent à la consommation de produits prohibés, celui de l’idole des jeunes reste les femmes . En mal d’amour depuis son enfance, le chanteur a toujours cherché à combler ce vide dans les bras des belles femmes. Les femmes ayant succédé dans sa vie sont d’ailleurs très belle les unes que les autres.

Fiancés ?


Sur la photo dénichée par Le Parisien, le taulier apparait tout souriant avec une belle jeune femme entre ses bras. La jeune femme en question n’est autres que Rosa Fumetto, une sublime italienne connu pour ses talents chez Crazy Horse. Selon les dires du gérant de la boite à ce moment, Johnny Hallyday était littéralement subjugué par le charme ravageur de la jeune femme. En effet, Rosa est très belle avec des formes sublimes.

La prestation de Rosa Funetto consiste à l’époque à se dévêtir avec grâce devant un volcan en éruption. De quoi à mettre en rogne tous les mâles dans la salle, et Johnny Hallyday n’a pas dérogé à cette règle. Le taulier l’a même demander en fiançailles raconte Andrée Deissenberg le gérant de l’entreprise à cette époque. Malheureusement, l’idylle comme toutes les autres du Taulier n’était qu’un feu de paille.