Le confinement a engendré bien des changements dans le secteur économique. Et si cela a causé du tort à bien des secteurs, celui de la restauration et du tourisme font partie de ceux les plus touchés. Une situation qui ne semble pas s’améliorer par les temps qui courent.

Parmi les voix de la restauration, le célèbre Philippe Etchebest n’a pas cessé d’alerter les autorités. Une fois de plus, le professionnel de la cuisine a décidé de faire valoir ses droits. Un discours qui n’est pas forcément apprécié de l’Etat.

Le confinement, un véritable fléau


Depuis l’arrivée de la pandémie en France c’est la débandade pour le secteur de restauration. Comme Philippe Etchebest le déclare « l’annonce de la fermeture des établissements à minuit » a causé de nombreux dégâts.

Pour tous les restaurateurs, c’est un véritable drame dont ils essaient de se sortir. D’autant plus que ces derniers appréhendent une éventuelle refermeture des établissements. Une situation qui serait catastrophique pour les chefs cuisiniers comme l’indique le juré de Top Chef il y a quelques semaines de cela.

C’est le coup de gueule !


Maintenant que le confinement est plus ou moins levé, les restaurants ont la possibilité de rouvrir aux horaires indiqués par l’Etat. Une petite opportunité pour ceux qui souhaitent reprendre du poil de la bête. Mais cela n’est pas sans conséquences.

Alors qu’il est interrogé par Le Figaro le 2 octobre dernier, le chef cuisinier a décidé de révéler les conséquences de cette période sur ses finances. Comme il l’indique, le restaurateur a enregistré une perte de 30% par rapport à son accueil initial.