Apparemment, cette saison aura vraiment marqué l’existence de The Voice. Une saison pleine de rebondissements, mais également d’émotions. Ce candidat Paul’O aura fait prendre conscience à tous une chose. Paul’O a eu un parcours impressionnant durant sa participation. Dommage que tout s’est arrêté pour lui. Le cœur lourd, il s’en va du concours la tête haute.

Paul’O rend tous ses fans malheureux


Les Cross Battles ont été un tournant décisif et nouveau pour les coachs mais surtout les participants. Ils changent impérativement le cours de l’émission The Voice. Effectivement, lors de cette étape, tout fut remis entre les mains du public. C’est leur décision, ils décident de qui continuent et qui partent. Les paroles des coachs n’ont rien valu. Voici un tweet témoin : “Pourquoi mettre Edgar contre Mentissa ? Un de ces deux immenses talents va quitter l’aventure, je suis trop triste là”. Malgré son talent de maître à un si jeune âge, le public a tranché en faveur de Mentissa. Ce dernier devra donc partir de l’aventure. Ils ont fini par se confronter l’un à l’autre. Cependant, avant de partir, il lève le voile sur ce qu’il a sur le cœur.

Si vous avez raté les occasions de voir ses prestations, consultez de suite son interprétation de La Corrida, Francis Cabrel. Sa voix enivre et ensorcèle ceux qui l’écoutent, il est même arrivé à faire pleurer les téléspectateurs. Tellement sa manière de chanter est un transmetteur de message, lorsqu’il chante, il atteint directement l’âme. Tous sont subjugués par ce qu’il a accompli. De plus, son Je suis malade a fait autant parlé de lui aussi. Le score était extrêmement côte-à-côte. Mais cela n’a pas suffit…

Un sourire malgré lui


“Nous tous ici on vient de la musique, on a commencé tous dans des petites salles, des bistrots, des cafés-concert et c’est tous ces lieux là qui font vivre la culture […] faut pas les laisser tomber une fois que ce sera fini. Faudra justement éteindre la télé et aller à des concerts […] faites vivre le spectacle vivant, sans vous on est rien, on a besoin de vous, si on laisse mourir la culture ça sert à quoi qu’on continue, on lâchera rien !” a-t-il tenu à lâcher.
Comme tous le savent, crise sanitaire oblige, l’émission fut contrainte de respecter des barrières.

Premièrement, l’absence de proches lors de la première étape, les auditions à l’aveugle. Alors, l’équipe des musiciens a dû assurer deux fois de plus la musique pour toute prestation. En hommage aux travaux remarquables, il a pris la parole pour son dernier passage sur scène de The Voice. Il a mis Amel Bent en pleurs, Vianney l’a applaudi pour être si courageux. Enfin, Nikos Aliagas énonce pour le saluer : “On a besoin de tout, on a besoin de la télé pour promouvoir les artistes, et on a besoin des artistes qui ne viennent pas de la télé et qui arrivent dans la petite lucarne pour raconter une histoire auprès du public…”