Où en est l’enquête en ce qui concerne les accusations d’agression qui visent actuellement Patrick Poivre d’Arvor ? Assurément, la recherche méthodique d’informations précises avance bien. Dans tous les cas, Florence Porcel, la personne qui accuse le journaliste, était entendue par les enquêteurs. Les attentions de la police sont tournées vers des SMS bizarres.

Affaire concernant Patrick Poivre d’Arvor : des SMS qui attirent toutes les curiosités


Tout commence avec les révélations de Florence Porcel au tout début de l’année. Effectivement, elle accuse Patrick Poivre d’Arvor de viols à plusieurs fois, entre 2004 et 2009. Pendant leur rencontre, l’écrivaine avait une violence vis-à-vis de lui. Au commencement de cette histoire émouvante, l’ex star de TF1 dit à voix haute son innocence. Souvent, PPDA a déclaré que ce sont des faits qui reposent sur des mensonges et également des propos qui présentent les caractères du délire. Cependant, les témoignages augmentent simultanément. Beaucoup d’entre eux ne sont pas très réconfortants.

Face aux attitudes agaçantes de Patrick Poivre d’Arvor, Florence Porcel n’est pas l’unique femme qui en témoigne. De nombreuses autres femmes qui sont victimes de ses actes de violences se sont faites entendre par les enquêteurs. Quelques ex collègues l’ont comparé à un véritable prédateur. Chez TF1, sa notoriété chute. Comme, il était vraiment déconseillé de se retrouver seule avec lui pour les cas des jeunes stagiaires. Pendant que d’autres affirment seulement qu’il ne peut pas se contenir avec la gent féminine.

Les investigations continuent de faire rage


Au tout début, Patrick Poivre d’Arvor persiste toujours sur la même ligne de défense. Il admettait avoir vécu une relation avec Florence Porcel. Il précise ainsi que cette dernière était exactement consentante. Le journaliste déclare qu’elle était souvent pressée à l’idée de le voir. Simplement qu’elle était tout juste obsédée par la célébrité. De plus, PPDA possédait ainsi des preuves tangibles de tout ce qu’il avance. Dernièrement, ses avocats ont mis en possession de la justice des copies de SMS envoyés par Florence Porcel. Pendant ces échanges, la personne qui se plaint en justice discutait avec une autre femme qui s’appelle Martine.

Leur étonnement concernant Patrick Poivre d’Arvor dans ces SMS révélés par Le Parisien entraîne plusieurs questions. Durant leur discussion, “Florence Porcel et Martine P. semblent fascinées par PPDA et discutent de manière très crue à propos des actes (…) de soumission qu’elles disent rêver d’avoir avec le présentateur “. Elles aimeraient passer une nuit avec lui puisqu’elles en étaient follement amoureuses. La Brigade de la répression de la délinquance aux personnes aurait proposé à Florence Porcel de s’expliciter sur ces messages. BFM TV déclare alors ce mardi 1er juin que la plaignante a été entendue par la police.

Patrick Poivre d’Arvor : l’importance de l’aveu


Selon BFM TV, Florence Porcel n’aurait pas refusé de répondre aux questions des enquêteurs. Elle reconnaît enfin avoir eu des sentiments tellement profonds pour Patrick Poivre d’Arvor après une longue période d’interrogation. De plus, ces discussions avec Martine P. relevaient une façon désireuse de représenter une relation. Cependant, elle veut vraiment être très claire qu’elle n’a jamais ainsi accepté les avances de PPDA. Parler d’amour et également approuver que l’on soit abusé sont deux états de choses très différents. Si elle déclare avoir ressenti une profonde attirance pour Patrick Poivre d’Arvor, elle ne s’apprêtera pas à passer à l’acte.