Le mercredi 9 décembre dernier, Patrick Bruel et Richard Berry ont été les invités de l’émission C à vous. Des péripéties ont ponctué la soirée. Notamment, à cause d’une question du chanteur qui a provoqué un malaise général sur le plateau.

Une question qui fait tout basculer!


Mercredi soir sur France 5 : Anne-Elisabeth Lemoine reçoit Patrick Bruel et son collègue Richard Berry dans son émission. Ce dernier était venu sur le plateau afin de parler de sa nouvelle pièce de théâtre Plaidoirie. Il s’agit d’un one man show au cours duquel le comédien déblatère 5 mythiques plaidoiries d’avocat. En tant qu’ami, Patrick Bruel a tenu à aider son ami pour faire la promotion de sa pièce de théâtre.

Mais c’était sans compter sur l’énorme bourde qu’il va faire en essayant d’aider. L’interprète de Au café des délices a tout d’abord invité les téléspectateurs à prendre leur billet. En effet, il n’a pas lésiné sur les éloges concernant la pièce de son ami. Puis, il s’est adressé à l’animatrice du soir en lui demandant si elle avait eu l’occasion de voir elle-même la pièce en question. Dans ce contexte sanitaire particulier, le chanteur ne s’est pas rendu compte du malaise qu’il a créé avec sa simple question. Les mesures sanitaires mis en place n’ont pas permis à l’équipe d’aller dans les salles de spectacles jusque-là alors fermées au public.

Un malaise vite évincé!


Malgré la gêne occasionnée par la question, Anne-Elisabeth a répondu à la question. Afin de sauver les apparences, elle a donné sa réponse sur un ton léger. « Le laps de temps entre les deux confinement a été trop court. De ce fait, je n’ai pas eu le temps d’aller profiter du spectacle personnellement. Mais c’est tout comme si. J’ai un peu l’impression d’avoir déjà vu la pièce depuis le temps où cette dernière a été médiatisée. »

Par ailleurs, le gouvernement a annoncé la fin du confinement pour le 15 décembre prochain. La condition sine qua non du déconfinement est le nombre de nouveaux cas inférieurs à 5 000 par jour. Pour l’heure, les statistiques ne convergent pas dans ce sens. Puisqu’au 9 décembre, on dénombre encore un peu plus de 14 500 nouveaux cas. Il faudra donc attendre l’intervention prochaine de Jean Castex pour être fixé quant aux nouvelles dispositions. Encore un peu de patience donc avant d’être fixé sur la réouverture des salles de spectacles.