Les rumeurs circulent vite. Puis on dit qu’Ophélie Winter est ruinée. Invitée sur le plateau de Laurent Ruquier, elle fait une révélation étonnante sur son train de vie. Ce samedi 29 mai dernier, Ophélie Winter apparaissait de nouveau à la télévision. Elle avait l’audace de répondre aux questions parfois troublantes de l’animateur d’On est en direct. Surtout concernant les rumeurs qui la touchent soi-disant depuis quelques temps. Vit-elle pour de vrai dans sa voiture ? Y a-t-il d’inquiétant sur son sujet ?

Ophélie Winter : un nouveau départ s’annonce


Interviewée par Laurent Ruquier, Ophélie Winter ne craint rien. Certes elle traverse une mauvaise impasse. Puis, ce 2 juin, elle sortira son autobiographie, comptant parmi les éditions d’Harper Collins. Au début, le livre a porté le titre Ma vérité mais finalement, il s’intitule Résilience. L’interprète de Dieu m’a donné la foi semble être sortie des engouements. Dans son compte Instagram, elle a posté : “Nom féminin. Psy : aptitude d’un individu à se construire et à vivre de manière satisfaisante en dépit de circonstances traumatiques. Informatique : capacité (d’un système ou d’un réseau) à continuer de fonctionner en cas de panne”.

En tout cas, le mot résilience n’est plus inconnu de tous. Durant son intervention dans France 2, Laurent Ruquier posait tout que tout. Ainsi, il a tenu à lire des extraits de cette autobiographie. Ajouté d’une question, il a lâché : “On m’a dite tour à tour riche, heureuse, superficielle, droguée. Droguée, vous l’avez été ?”. “Oui, comme tout le monde” répond-elle.

Mais était-elle “Droguée”?


Une réponse jugée déplaisante par l’animateur, ainsi il a continué :”Ah ben non, pas comme tout le monde. Non, non, non, ça je ne peux pas l’accepter, pas comme tout le monde dans ce métier, comme peut-être ceux qui sortent la nuit”. Avec dérision, elle dit simplement : “Ben bref c’est un passage obligé”. Cela comblait son insatisfaction : “Vous vous trompez. On peut demander à plein de gens sur ce plateau. Je pense pas qu’on soit tous drogués”. Puis la chanteuse lâche : “Ça dure pas longtemps, c’est une courte période”. Après, un scoop étonnant est sorti de la bouche d’Ophélie Winter : “Je travaillais avec ma mère à l’époque et on avait reçu un rouleau de fax d’Albert de Monaco, qui me proposait avec un contrat de l’épouser et d’habiter là-bas (…) J’étais très copine avec Albert, on s’entendait vraiment très bien, mais j’avais tellement envie de travailler. C’était antinomique”.

La scène lui manque, néanmoins la chanteuse ne s’imagine pas des spectacles signés américains. Mais “un truc très intime. Les gens m’attendent comme Kylie Minogue, avec des changements de fringues, des danseurs. Mais moi, j’ai envie de faire des petites scènes intimistes, d’être pieds nus avec une robe”. Enfin, elle a tenu à souligner qu’elle n’est pas comme les journaux le disent “sans domicile fixe”. Elle met bien les points sur les i : “Ha non. Je ne suis pas SDF, tout va bien pour moi (…) Moi je ne suis vraiment pas SDF, j’ai une vie, j’ai une maison”. Avant de terminer : “Mourante je l’ai été”, mais cela, c’est une autre histoire.