Les mœurs font partie des débats qui font rage dans le monde de la téléréalité. Alors que TPMP reprend l’antenne, c’est justement le sujet qui revient le plus souvent. D’autant plus que Zone Interdite a produit une émission qui parle des pratiques des mineurs dans le monde de la prostitution.

Le sujet fait débat et attire beaucoup de réactions de la part des chroniqueurs. Mais le plus dur se fait lorsque l’on découvre ce que sont devenues les jeunes femmes interviewées dans le documentaire réalisé par Zone interdite. Ophélie Meunier a décidé d’en parler !

Un fléau qui existe bien !


Bien que ce soit très triste à dire, la prostitution de mineur existe bel et bien. C’est d’ailleurs un sujet tabou dont on ne parle pas beaucoup mais qui devrait pourtant susciter l’intérêt. Les sensibilisations sur le sujet se font d’ailleurs de plus en plus importantes pour éviter que la situation ne se dégrade encore plus.

C’est d’ailleurs ce qui a poussé la production de Zone interdite à créer un reportage dédié à cet effet. Depuis sa parution, le documentaire est relaté par de nombreuses émissions télévisées. De quoi créer un débat qui pourrait bien servir aux autorités à sensibiliser pour une prise en charge face à cette situation.

Que sont-elles devenues ?


C’est une situation inédite que l’on recense quand on pense au nombre de jeune femme qui s’adonne à cette activité. Alors que certaines le font par nécessité, d’autres se sont lancés dans une telle entreprise parce que c’est tout ce qu’elles connaissent.

Camille qui était dans le tournage du documentaire semble être encore dans ce mode de vie. La fille de Samia qui a fini par être envoyée ailleurs pour la sortir de ce milieu néfaste. De leur côté Amandine et Stella ainsi qu’Esther semble s’être sortie de la situation.