Les critiques ne sont pas quelque chose de nouveau pour les personnalités célèbres. C’est presque une habitude et même si c’est le cas, ce n’est pas toujours facile. Nicolas Bedos fait partie des personnalités, qui n’ont pas raté l’occasion de critiquer ouvertement la gestion de la crise sanitaire liée à l’épidémie du coronavirus.

Il tombe dans la dépression


Récemment, le célèbre réalisateur et acteur a perdu son père Guy Bedos. Tombée en pleine période de confinement, la crise sanitaire a eu de lourdes répercussions sur son moral. Selon ses proches, il aurait même frôlé la dépression.

Le magazine people « Ici Paris » a consacré un dossier entier sur Nicolas Bedos et on a droit à quelques révélations inquiétantes à son sujet. Il aurait été « aux prises avec l’angoisse durant son confinement. D’ailleurs, il a plongé visiblement dans une véritable psychose qui le pousse à tout désinfecter », a rapporté le magazine people.

En plus, le principal intéressé a affirmé dernièrement auprès de Nice Matin, qu’il était « tétanisé par l’agonie, au cas où il serait contaminé par le Covid-19 ». Avant d’ajouter : « Les médecins connaissent par ailleurs ce virus de mieux en mieux. Et même si le risque zéro n’existe pas, il n’y a pas de danger de mort imminente même en cas de contamination pour les personnes qui ne sont pas à risque ».

Gérard Depardieu et Nicolas Bedos, partagent les mêmes opinions


Décidément, cette pandémie n’épargne personne depuis son apparition en décembre en Chine. Elle frappe de plein fouet la vie professionnelle, mais surtout la vie personnelle des personnes. D’autres stars et personnalités connues sont venues en aide au réalisateur français et partagent même son point de vue. C’est en effet, le cas de la bête du cinéma français, Gérard Depardieu.

« La sauvagerie du confinement, c’est que les politiques ne savent pas où ils sont ni ce qu’est ce p**ain de Covid. Il y a eu un paquet d’âneries de dites depuis mars », réplique l’acteur émérite. Avant d’en ajouter : « Mais on nous prend pour des enfants. Quand je vois que les Français seraient favorables au rétablissement de la peine de mort. Ils sont tapés ».

Le célèbre acteur s’inquiète aussi à propos des nouvelles valeurs des pays de l’Europe. « Pas seulement les Français ! Tous les Occidentaux. “Rester positif, c’est l’obsession de notre époque. Nous sommes dans une m**de terrible », a-t-il expliqué avec beaucoup de ferveur.