Nabilla, la célèbre influenceuse, est accusée par son ex-manager de vol. Elle aurait en effet dérobé une somme d’argent à l’un de ses clients, Daniel Duchemin, propriétaire d’une boîte de nuit au Havre. Bien décidé à récupérer ce qui lui est dû, ce dernier a raconté sa mésaventure.

Nabilla : la grande influenceuse vole un gérant !


Nabilla livre une bataille à son ex-manager, Mickaël Bizet. Dans une série de tweets publiée le 14 février dernier, il a accusé l’ancienne vedette de télé-réalité de l’avoir escroqué. Effectivement en 2014, il lui aurait accordé de l’argent de la part de plusieurs clients, en échange d’un service. Le problème c’est qu’à cette époque, la starlette avait été placée en détention pendant plusieurs semaines. Elle était accusée d’avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara.

Elle n’avait donc pas pu remplir sa part du marché. Mais lorsque l’agent lui aurait demandé de rembourser la somme qu’il lui aurait été versé, elle ne l’a pas répondu. Parmi les clients lésés par la célèbre influenceuse se trouverait Daniel Duchemin. Propriétaire du K’liente, une boîte de nuit du Havre, il aurait versé 5 000 euros à la star par l’intermédiaire de Mickaël Bizet. « Le virement avait été effectué 15 jours avant et depuis ce temps-là, j’ai envoyé des messages, etc. Elle a changé de numéro de téléphone et ne veut plus avoir à faire à nous », dénonce-t-il auprès de Star Mag.

Daniel Duchemin : il dénonce un jugement contraire à la justice !


Bien décidé à récupérer sa thune, Daniel Duchemin a donc attaqué Nabilla en justice. Une assignation au tribunal qu’il a d’ailleurs gagnée. Pourtant, il n’a toujours pas récupéré l’argent. « J’essaie de récupérer son adresse de compte bancaire pour pouvoir emmener un huissier. Mais aujourd’hui, c’est très difficile de l’appeler. En justice, vous avez un jugement du juré qui est rendu qui vous dit que vous avez gagné. Mais après, c’est à vous avec ce jugement-là de vous débrouiller pour récupérer l’argent », déplore le propriétaire du K’liente.

Autre difficulté : depuis 2014, Nabilla n’a cessé de changer de domicile, d’abord à Londres puis à Dubaï. Or à chaque nouveau lieu d’habitation, Daniel Duchemin devrait engager des frais supplémentaires pour pouvoir obtenir l’argent que lui doit la vedette. Mais le gérant ne perd pas espoir. D’ailleurs il fait même une proposition à l’ancienne star des Anges : celle d’étaler les paiements sur 24 mensualités. Reste à savoir si la principale concernée répondra à son appel.