La chanteuse va peut-être se retirer de ce beau monde où elle a baigné pendant des années. Elle en parle dans une entrevue. Mylène Farmer donne une peur bleue à ses admirateurs lorsqu’elle évoque de prendre sa retraite dans Têtu magazine. Elle est connue étant la chanteuse avec plus de 30 millions d’albums vendus depuis 1980. Puis, elle est taguée meilleure artiste avec plusieurs chansons classées 1ère place dans Top 50. Plus précisément, 21 de ses chansons se hissent en première place. En plus de 58 autres en première place dans le Top 10. Sauf qu’elle est célibataire aujourd’hui. Mais vit avec un autre être, un petit singe. “Je vis avec un capucin. Qui n’est pas un moine mais un petit singe” déclare-t-elle toujours dans le magazine Têtu. Même si au quotidien, elle vit avec une peur au ventre de la maladie. Surtout “la mort des gens que j’aime. C’est l’abandon ultime. La souffrance animale…”

Sa dernière interaction avec son public date de l’année 2019


Toutefois, le mystère qu’elle dégage fait que beaucoup redoute le moment fatidique de son trait de révérence. Intrigant et à la fois inquiétant. Effectivement, ils ne se voient pas encore ne plus voir leur artiste préféré partir. Car la dernière qu’on l’a vu c’était en juin 2019 dans Défense Arena à Paris.

“Jamais … à cette question”. Mylène Farmer fait des aveux incroyables pour les journalistes de Têtu magazine. Elle s’avoue : “Je n’ai jamais répondu à cette question non plus. Il faut me comprendre, l’envie de monter sur scène, chez moi, ne se programme pas”. Tout reste possible encore. Sauf que les fans ne veulent pas entendre le pire, non pas encore.

La chanteuse se réfugie dans les mots


Elle avait en effet fait cette déclaration : “J’ai toujours trouvé refuge dans les mots. J’imagine que je continuerai à écrire tant que je me sentirai vivante”. Des mots tellement apaisants pour ses fans! Avant de poursuivre : “Derrière chaque histoire se cachent des histoires. Elles évoquent toutes quelque chose de particulier pour moi et pour celles et ceux avec qui j’ai eu la chance de les partager”.

Mais ce n’est pas tout, elle souhaite réitérer en disant : “Chez moi, le secret n’est pas une question de timidité ou de protection, je ne le cultive pas. (…) Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours considéré le secret comme étant mon sanctuaire. Je n’imaginais pas que, dans le monde ultra connecté qui est le nôtre aujourd’hui, le secret deviendrait un des derniers espaces de liberté. C’est devenu une nécessité, un espace vital”. “Plus sereine, plus épanouie.” Elle se pose en question : “Je suis une femme plus sereine, plus épanouie sans doute, et c’est certainement grâce à celles et ceux qui m’ont tant donné depuis tant d’années : le public. Cette incroyable fidélité me bouleverse. Est-ce cela le bonheur?…”