La décision de quitter le sol américain a été pour le prince Harry et son épouse la goutte qui a fait débordé le vase avec le reste des membres de la famille royale britannique.

Le prince Harry a annoncé à travers un communiqué en mi-janvier de renoncer à ses obligations protocolaires et de déménager vers les Etats-Unis avec sa petite famille.


Cette décision a été la première dans toute l’histoire de la monarchie britannique et cela avait un effet de choque sur le palais royal.
Le 31 mars 2020 Harry et sa petite famille ont posé leurs valises à Los Angeles. Dès lors, le prince William ne lui adressait plus la parole.
Le choix est tombé sur Los Angeles pour permettre à Meghan Markle de s’approcher de sa famille et de renouver avec sa carrière professionnelle.
« Agent, attaché de presse, et managers sont tous implantés aussi. Et puis elle a déjà plein de projets en cours, comme un livre sur son enfance », a confié un proche au magazine The Sun.


Par ailleurs, plusieurs rumeurs sont sorties dernièrement faisant entendre que Meghan Markle est enceinte.
Cela a été confirmé, mais il s’est avéré malheureusement que cette dernière a fait une fausse couche.
La principale concernée a décidé de se confier sur cela auprès du magazine New York Time et mettre fin aux rumeurs.
» Après avoir changé sa couche, j’ai ressenti une forte crampe. J’ai su, au moment où je serrais fort mon premier enfant dans mes bras, que j’étais en train de perdre le second » a-t- elle indiqué.

 


» tabou, couvert d’un sentiment de honte injustifié, perpétuant un cycle de deuil solitaire « a ajouté l’actrice américaine qui n’a pas hésité à donner son avis sur les violences contre les personnes noires aux Etats-Unis.
» Pour la première fois depuis longtemps, nous prenons conscience l’un de l’autre en tant qu’êtres humains. Nous avons tous été tourmentés en 2020 par un douloureux sentiment de perte, alors même que nous devions faire face à des situations à la fois dures et handicapantes « a-t- elle conclut.