Maeva Martinez poste sur Instagram qu’elle est à bout. Elle a accouché de son fils il y a un mois et depuis elle confie ne plus avoir un temps de répit. Le nouveau-né accapare tout son temps puis ses pleurs ne cessent jamais. En conséquence, son moral est au plus bas.

Maeva Martinez totalement fatiguée et submergée d’émotion


Maeva Martinez a donné naissance à son fils, son premier enfant le 9 janvier dernier. Il s’appelle Gabriel âgé d’un mois. Puis il est bien déterminé à montrer à sa maman que c’est lui le patron, le petit patron à présent. Aujourd’hui elle désespère de ne pas trouver du temps pour se reposer. Elle veut à tout prix partagé sur Instagram. D’ailleurs, elle s’en excuse d’éprouver ses sentiments. Puisque ce qu’elle vit est loin d’être comme dans les contes de fée avec la naissance d’un enfant.

De plus, plusieurs jeunes mamans se reconnaissent à travers les récits de Maeva Martinez. Ainsi, elle est soutenue et félicitée de son aveu. Certainement, elle est épuisée. Pourtant, cela ne fait que commencer, le reste est encore à voir. Mais plutôt que de garder ses sentiments pour elle, c’est tellement soulageant d’extérioriser ce qu’elle éprouve. Voici son message.

Une aventure merveilleuse cependant pas ce qu’il paraissait


Maeva Martinez ne dit surtout pas qu’avoir un enfant ne la ravit pas. Ni qu’elle n’est pas fière d’être devenue une maman. Juste elle dit être débordée par le bébé même si elle a tout compris de ce qu’il fallait faire avec son enfant. Les gestes habituels, ça le connaît aujourd’hui : comment prendre soin, changer les couches… Toutefois, elle s’avoue ne pas « nager dans le bonheur ». Le manque de sommeil plus le sentiment profond d’échec laisse la maman de Gabriel au bord du gouffre. Ce dernier pleure beaucoup selon elle, puis elle a du mal à le calmer même si elle fait des efforts. Le plus touchant pour ses followers c’est qu’elle se questionne si réellement elle est apte à devenir maman. Ce qui a encouragé vivement ses fans à la soutenir pour la booster dans son combat.

Effectivement, le parcours des jeunes mamans est un combat difficile. Elle écrit : « en direct de nos souffrances ». Ce qui fait qu’on est vite épuisées ajouter à cela la dose d’émotion qui les submergent. Après un accouchement, tout semble être affecté le physique comme le mental. Ainsi, leurs hormones sont en ébullition totale et crée en elle une multitude d’émotions qu’elle n’arrive plus à gérer. Leur sentiment d’incapacité pour calmer le bébé, le sommeil inexistant… Pourtant grâce à son mari, Julien Havez, elle arrive bien à le supporter. Il l’épaule puis ses abonnés font aussi le nécessaire pour l’encourager. D’autre part, il y a aussi le pédiatre sur qui elle peut également compter. Toute maman doit y passer par là ! Surtout son post a aidé les mamans à se reconnaître dans son récit. Néanmoins elles sont rares les mamans qui osent dévoiler leur sentiment sur les réseaux sociaux.