Ce qu’il aimerait revendiquer la place de son fils en ce moment. Effectivement, M. Pokora envie le cadeau de son fils. Tellement, il en a rêvé longtemps. Le chanteur n’est pas habitué à révéler sa vie privée mais cette fois, il ne s’en est pas privé. Il reste toujours en retrait concernant son épouse ainsi que ses enfants. Même s’il ne se retient pas de déclarer sa flamme à son épouse quelque fois. A l’instar de la date du 26 septembre dernier, il a partagé sur son compte Instagram une belle déclaration. De quoi ? D’amour puisque c’était la date d’anniversaire à qui ? Comme il disait : « C’est ton anniversaire donc c’est aussi le mien. C’est le mien donc c’est aussi le tien. Bon anniversaire ma reine. A nous, l’équipe du 26 septembre. Je t’aime Christina Milian ! »

« Ça m’a changé… »


La naissance du petit Isaiah a été longtemps attendu par M. Pokora. Alors, lorsque celui-ci naquit le 20 avril 2020. La vie de l’artiste fut bouleversée et chamboulée mais au mieux. Il a tenu à souligner, lors de son passage dans 50′ Inside sur TF1 : « Ça m’a changé, le matin on ne se réveille plus pour la même chose. Quand je travaille, quand je rentre, je rentre pour retrouver ma famille, mon enfant ».

Suite à son interview dans Télé-Star, il a poursuivi : « Il aura le privilège de vivre entre plusieurs cultures, entre la France et les États-Unis, avec une maman d’origine cubaine qui parle espagnol, et un père français aux origines polonaises ». Une réponse qui en vaut le détour puisque son fils est le témoin de plusieurs métissages. D’autre part, il voudrait lui inculquer des valeurs sportives. M. Pokora a souligné : « Je veux aussi qu’il apprenne l’école du sport, à se battre, non pas contre l’autre mais pour mériter sa place au sein de l’équipe. J’aimerais qu’il soit respectueux, épanoui. » « Une belle personne » a-t-il conclu.

Pris entre deux pays et des cultures diversifiées


Pour rappel, l’artiste était parrain depuis 2020. Grâce à la campagne du Téléthon, il a pu apporter son aide et a pris conscience de la gravité de chaque maladie. « Imaginez une maladie rare dont on n’a pas de traitements… Quand je vois ces enfants, je vois le mien. » Lors de ce Téléthon, il a découvert beaucoup de témoignages qui l’ont « secoué ». Si bien qu’il a obtenu une « leçon de courage et d’humilité ».

Tout à fait engagé, le chanteur déclare : « Pendant la pandémie de Covid, les maladies rares n’ont pas pris de congés. Je vais tout faire pour que les dons battent des records. Un don n’est jamais vain. Mettons-nous tous à la place de ces parents, de ces enfants qui, sans thérapie génique, verraient leurs enfants ne pas passer l’âge de deux ans. » M.Pokora s’investit à fond dans cette collecte. Mais également donne tout de sa personne à son fils. Qui dernièrement s’est fait offert une « Bentley », il s’agit d’une nouvelle poussette de luxe. Alors qu’il n’a eu la sienne qu’à l’âge de « 30 ans ».