On dirait bien que la « prime Macron » pour les salariés de la deuxième ligne va vraiment se tenir. Dix-sept corps de métiers sont concernés. Une prime exceptionnelle sera attribuée aux salariés de la deuxième ligne. Les branches professionnelles touchées sont appelées aux négociations. En tout, plus d’une dizaine de métiers pourront donc recevoir cette aide. La somme est aux alentours de 1000 euros spécialement pour ceux exposés au coronavirus.

Tout se confirmera seulement dans quelques jours, la deuxième ligne croise les mains !


Le corps médical est le premier confronté aux virus du Covid-19. Ainsi pour remercier de leur dévouement, le gouvernement a imaginé à exprimer leur gratitude envers eux. Par le biais d’une cotisation sociale. Puis, on pense également aux gens constituant la deuxième ligne.

Ce sont tous ceux qui travaillent dans les bâtiments, les aides à domicile, les vendeurs, les gardiens, le personnel des grandes surfaces et ainsi de suite. Toutes ces personnes sont aussi exposées aux virus comme les premiers. Leur travail ne permet pas de rester à la maison. C’est pourquoi le premier ministre a abordé le sujet sur ces métiers. Puis Élisabeth Borne, la ministre du travail a suivi la même conception. Mais cela se concrétisera quand ?

Près de 4,6 millions de personnes sont des salariés de deuxième ligne


Effectivement, beaucoup de français semblent pouvoir toucher cette fameuse prime si cela arrive. Sauf que la décision n’a pas encore été prononcée. « Ça a trop duré, maintenant, il faut accélérer. On veut des solutions concrètes », a déclaré Laurent Berger. Ce dernier est le secrétaire général de la CFDT. Effectivement, 17 corps de métiers pourront en bénéficier. Le moment est fatidique pour les entreprises œuvrant dans le commerce, le transport routier, les entreprises de propreté, le bâtiment…

Ils sont impatients de savoir le verdict final s’ils peuvent avoir la prime ou non. La « prime Macron » en faveur aux « travailleurs et travailleuses de seconde ligne » comme disent certains. Le déblocage de cet argent aime se faire attendre ? Tous les concerné sont impatients de savoir quelle est la décision définitive à propos de cette prime.

Tous attendent impatiemment


Les travailleurs en tant que caissiers, vendeurs, aides à domicile, ouvriers du bâtiments, agents d’entretien … Toutes ces personnes aimeraient avoir une réponse assez rapidement pour se fixer les idées. Si oui ou non le gouvernement optera à leur attribuer une prime. Car eux aussi, s’ils ne sont pas à la première ligne, ils sont les suivants. Très prochainement, tous seront fixés sur ce sujet. Celui en charge de cette annonce est monsieur me premier ministre. Jean Castex assurera donc ce 15 mars l’annonce de cette grande nouvelle pour les métiers de la deuxième ligne.