Depuis le fameux Megxit, le rapport est très tendu entre les Sussex et le palais royal. Si l’on se remémore, le prince Harry et Meghan Markle ont annoncé via un communiqué leur décision de se retraire des protocoles royaux. Aussi, le couple veuille vivre sur le sol américain pour réaliser leur rêve.

Un divorce inattendu


Cette décision du duc et de la duchesse du Sussex a eu l’effet d’une bombe à la monarchie britannique. D’après les médias britanniques, la relation entre les princes William et Harry est qualifiée d’électrique. En effet, il semblerait que le duc de Cambridge n’adresse plus la parole à son frère depuis son « divorce » avec la famille royale.

En effet, le prince Harry et Meghan Markle a déposé leur valise à Los Angeles. Un choix qu’ils ont fait afin que la duchesse du Sussex puisse reprendre sa carrière d’actrice. D’après un proche du couple à The Sun : « Agent, attaché de presse, et managers sont tous implantés. Aussi, elle a déjà plein de projets en cours, comme un livre sur son enfance ».

Prince Harry et Meghan Markle en faillite


Malgré plusieurs accords avec les médias, des magazines s’intéressent toujours de près sur l’histoire des Sussex en faillite. Un magazine a même affirmé que le couple a dépensé tout leur argent. Pour cela, il pourrait retourner dans la famille royale. Pour sa part, « Woman’s Day » a rapporté à la Une que le prince Harry et Meghan Markle sont « fauchés et désespérés ».

D’après la même source, il semblerait que les parents d’Archie ont : « compté sur la générosité du porte-monnaie privé du prince Charles en attendant que de grosses allocations de leurs nouveaux accords avec Spotify et Netflix atterrissent sur leurs comptes bancaires ». Leurs grandes dépenses sont liées au procès contre « The Mail on Sunday » et le nouveau paiement hypothécaire de 20 millions de dollars de leur nouvelle maison.

Une somme qui a été « un choc pour Harry » qui était loin de savoir ce que c’est une hypothèque. D’après le rapport du tabloïd, ces mois à venir s’annoncent un peu difficiles pour Harry et Meghan, notamment côté financier.