Les relations entre Laurent Ruquier et Catherine Barma ne semblent pas s’améliorer. Au contraire, cela s’envenime. Lors de son passage sur RTL aux côtés d’Eric Dussart, Laurent Ruquier veut se faire entendre. Surtout auprès de Catherine Barma, son ex-productrice. Depuis le mois de mars jusqu’ici, cette dernière n’a plus gardé de relation avec lui. Car elle ne veut pas lui rendre son argent.

Catherine Barma: l’incessante bataille


Cela fait vingt ans que les feux animateurs, Catherine Barma ainsi que Laurent Ruquier étaient les inséparables. Il s’agit d’une équipe extraordinaire sur France Télévisions. Ce qu’on se remémore instinctivement dès qu’on prononce leurs noms, ce sont leurs insultes cultes. A citer : « On n’demande qu’à en rire », « On a tout essayé », la plus utilisée : « On n’est pas couché ». Puis subitement, ils ont cessé de travailler ensemble il y a environ un an voire plus. Soi-disant il voulait respirer ailleurs. Cependant, on a remarqué l’ambiance hivernale qui règne entre eux depuis. Les anciens meilleurs collaborateurs sont aujourd’hui des ennemis malheureusement.

L’animateur avait déclaré : « J’ai quand même fait depuis des émissions avec les équipes, mais sans la productrice sur le plateau, sans jamais la revoir ». Le problème concernerait donc un gros souci d’argent. C’est pourquoi, la productrice a fait engager un avocat à cause d’une « rupture abusive de relation commerciale » à l’encontre de l’animateur. Catherine Barma évalue qu’il devra prendre en charge la moitié du plan social. Une affaire qu’il a jugée : « Elle n’a pas eu beaucoup de chance dans ses procès ».

Il dénonce les faits malencontreux de son ex-productrice


Selon l’animateur, il n’a pas pu profiter de son salaire, ce qui lui va de droit. Que c’est son ancienne productrice qui l’a encaissé. « L’argent qui a été versé par France 2 a été versé sur la société de Catherine Barma, mais il n’y a rien qui ne me soit revenu ! » Sur ce point, de son côté, il a chargé ses avocats de faire valoir ses droits financièrement. Seuls ses avocats sont en contact avec Catherine Barma. Car il a beau essayé, elle n’a pas voulu lui adresser la parole. Effectivement, Laurent Ruquier a tenté en vain de se rapprocher d’elle. Même qu’il a tenté de lui envoyer une lettre.

« Nous on n’est pas en contact l’un et l’autre. Je lui ai envoyé une longue lettre, bien explicite, mais elle ne m’a pas répondu directement… » Quelle triste fin ! « C’est elle qui a disparu du jour au lendemain, n’acceptant pas le fait qu’après 20 ans de bons et loyaux services j’ai envie de changer un peu d’air… J’aime jamais les fâcheries moi, mais on se croiserait dans la rue, c’est elle qui changerait de trottoir, ce n’est pas moi ! » Pour terminer cette interview sur ces notes : « ça fait partie des absurdités de ce métier, c’est tellement bizarre du jour au lendemain de ne plus se parler … même un petit merci ou un petit au revoir, même si on n’est pas d’accord sur la façon de voir l’avenir l’un et l’autre, je veux dire on est quand même des gens adultes et quand on a un peu d’intelligence, on se parle ».