Ce dimanche dernier, Françoise Fabian n’était pas du tout à son aise sur le plateau de France 2. Pour rappel, elle était l’invitée de Laurent Delahousse dans son émission 20h30 le Dimanche. En vue de promouvoir de son nouveau film intitulé Rose. Pourtant, le choc l’a submergé car l’animateur lui avait posé des questions indiscrètes. La comédienne sera donc la star de Rose réalisé par Aurélie Saada. Rose est une femme de 78 ans qui vient d’être veuve alors elle est contrainte à réétudier ses priorités. L’actrice qui interprète ce rôle étant Françoise Fabian, Laurent Delahousse l’a conviée à le rejoindre sur son plateau.

Laurent Delahousse : maladroit comme jamais


La comédienne était la victime des gaucheries du journaliste. Et ce, à plusieurs reprises, à se demander si ce n’était fait exprès… « Aujourd’hui, vous avez 88 ans, je me permets de le dire depuis quelques jours… » a-t-il commencé. Choquée par ce tact, elle lui répond : « On écrit l’âge des actrices. Je trouve ça antipathique. Je trouve ça d’une grande vulgarité ». Mais aucune réaction de la part du journaliste, il semble ne pas comprendre ce qu’elle a dit.

Visiblement pas dans son assiette, il enchaîne ses maladresses : « Vous avez cette signature depuis des années, vos yeux et puis cette mèche blanche, elle est venue quand cette mèche blanche ? ». Françoise Fabian n’en revenait pas qu’on puisse à ce point être maladroit. Avec un sourire forcé, elle s’entend lâcher : « C’est un peu intime ».

Une entrevue surdimensionnée


Elle continue : « Elle est venue à la mort de mon père. Alors je l’ai teinte depuis des années et un jour je me suis dit ‘oh ah ma mèche blanche je la laisse’ ». Quel acharnement venant de Laurent Delahousse ! Qui tente peut-être de déstabiliser l’actrice en évoquant le nom de l’un de ses maris : « Je souhaiterais que l’on évoque l’amour avec vous, je vais vous parler d’un homme Marcel Bozzuffi. Quand il vous rencontre, il a peur Marcel Bozzuffi ‘Surtout ne me touchez pas, moi je ne veux pas souffrir et vous vous êtes une femme qui fait souffrir les hommes’ ». Des propos déplacés car tout au long de son entretien avec Laurent Delahousse, elle s’est sentie mal à l’aise. Elle pose juste : « Comment vous savez-ça vous ? ».

Née en 1933 à Alger, puis elle suit des cours de piano à 5 ans. Pour continuer au Conservatoire de musique d’Alger. Un ami lui fait découvrir le théâtre, crucial pour la suite ! Le bac à 18 ans, elle part pour Paris et prépare le concours d’entrée du Conservatoire d’art dramatique. Où elle fait des connaissances uniques. Elle débute avec Le Pirate, une pièce. Puis les petits rôles dès 1956, à l’instar des mémoires d’un flic, Cette sacrée gamine. Puis Le voleur de Louis Malle en 1966 et Belle de jour de Luis Brunel. Des grands rôles après dans Un condé d’Yves Boisset, Salut l’artiste d’Yves Robert … Un grand palmarès aussi dans des films italiens. Enfin en 2018, même âgée de 85 ans elle enregistre son premier album réalisé par Alex Beaupain. Elle le fait porter son nom Françoise Fabian. Ah ! Ses débuts.