Laurence Boccolini  participe à la vindicte populaire. Sur les réseaux sociaux, l’animatrice de 57 ans a tenu à s’opposer contre une proposition de loi autour de l’âge du consentement sexuel. Elle dévoile un rare cliché de jeunesse.

La loi fixe la limite de non-consentement sexuel à 13 ans !


Alors que le livre de Camille Kouchner sur les viols réalisés par son beau-père Olivier Duhamel sur son frère jumeau a chamboulé l’opinion publique. La justice concocte une nouvelle proposition de loi. Cette dernière tient à fixer à 13 ans le seuil de non-consentement sexuel. « Tout acte sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis par une personne majeure sur un mineur de treize ans est puni de vingt ans de réclusion criminelle lorsque le coupable connaissait ou ne pouvait ignorer l’âge de la victime […] Le consentement de l’enfant ne sera plus interrogé», a expliqué la sénatrice Annick Billon. Du côté des stars, comme de l’opinion publique, cette loi a provoqué une vague d’irritation. Après Flavie Flament et Alexandra Lamy, c’est au tour de Laurence Boccolini de dire non !

Laurence Boccolini monte au créneau


Comme ses actrices, l’animatrice de 57 ans a posté une photo d’elle à 13 ans, dans le but de s’opposer à cette proposition de loi. « J’ai 13 ans je n’ai que mes parents dans le coeur, mon chat, mes copines et les Beatles. J’adore partir en vacances avec mon grand-père à Ouistreham, pêcher avec mon père, avoir un nouveau tutu pour le cours de danse et danser Le Lac des cygnes » a-t-elle écrit.

Et de poursuivre, plus militante : « Je voulais avoir du maquillage  pour mon anniversaire mais ce n’était pas encore permis. Nous pouvions aller à des boum, mais les parents ne sont jamais loin de l’endroit où ça ce déroule. Je suis une gamine de 13 ans. Seulement une enfant. Je n’ai que 13 ans ». Un message particulièrement vigoureux salué par les abonnés de Laurence Boccolini dans la barre de commentaires.