Tout s’écroule en 2017 alors que Johnny Hallyday décède. Laeticia Hallyday est face à de nombreuses obligations dont la gestion de son héritage immobilier. Malheureusement, cette succession sera contestée par les aînés du Taulier qui vont également venir réclamer leur part.

Alors que ce problème commence à se régler, c’est un tout autre drame que la maman de Jade et Joy doit régler. En effet, il semblerait que la jeune femme soit criblée de dette. Un dilemme qu’elle doit régler dans les plus brefs délais sous peine qu’ils ne s’accumulent encore plus. Mais sa solution risque de ne pas plaire à tout le monde !

Une dette de 30 millions ?


Selon les dernières nouvelles Laeticia Hallyday serait tenue de rembourser une dette de 30 millions d’euros. Une somme que Johnny Hallyday devait à l’Etat et qu’il n’aurait pas honoré jusque-là. C’est donc à sa veuve et ses enfants que le règlement revient.

Une répercussion de la succession que les héritiers avaient quelques peu oubliés. Trop occupés à se battre pour les biens immobiliers et artistiques laissés par le Taulier, ces derniers n’ont pas pris en compte cet impayé qu’ils doivent toutefois honorer.

Une solution…qui ne plait pas ?


Face à un tel problème, Laeticia Hallyday a pris une décision drastique. Elle a notamment pris le choix de vendre certains des biens du Taulier. C’est notamment le cas de la villa de Pacific Palisades qui est estimée à 15 000 euros environs. Cela permettrait à la veuve de régler une partie de sa dette mais aussi de faire des économies conséquentes.

Il en faut pas oublier que cette demeure générait des frais d’entretien de plus de 5000 euros par an. Ce sera donc un peu d’argent en plus gardé pour la famille Hallyday qui se doit de prendre un train de vie différent de celui auquel il était habitué.