La France est implantée dans une sorte de troisième vague de la propagation de la pandémie de Covid-19, manifestée par plusieurs variants. France : Jean Castex a abordé la situation sanitaire lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée, le mardi 16 mars. Une situation qui se détériore depuis plusieurs semaines. Par ailleurs, le premier ministre a souligné sur le fait que les propagations sont en croissance et les aptitudes hospitalières n’autorisent plus l’accueil de nouveaux patients dans nombreux régions. Tous les renseignements sur le sujet est sur Soldatlouis.

France : L’annonce troublante de Jean Castex


La France est implantée dans « une forme de troisième vague » de la crise sanitaire manifestée par plusieurs variants, a insisté Jean Castex mardi dernier. Ainsi, il prend en compte la vaccination « au premier rang de la stratégie »afin d’alléger la prolifération du virus. Castex a exposé que la pandémie persiste encore devant la représentation nationale. Et cela, juste une année après le lancement du premier confinement par la Président de la République.Les députés ont tenu à se conformer une minute de silence, à l’événement du passage de la barre symbolique des 90 000 morts de la Covid-19. L’idée a été suggérée par Valérie Rabault, présidente du groupe PS au Palais Bourbon. Le premier ministre a encore dit qu’il était très important d’honorer comme toujours les gestes barrières. Des gestes qui depuis un an forment une sorte de garantie face à la propagation de l’épidémie.

Actuellement, la situation sanitaire dans différents départements dans l’hexagone est alarmante. En effet, l’île de France qui est une région où on trouve beaucoup de monde est dans une situation inquiétante.Les services de réanimation sont entièrement submergés. Plusieurs scientifiques et médecins désirent un reconfinement. « Qu comptez-vous faire pour éviter que nous prenions le mur? », a demandé la députée Valérie Rabault en s’adressant au premier ministre. Il lui a répondu que la vaccination sera en premier lieu de cette stratégie de lutte contre la pandémie. Alors que le vaccin AstraZeneca est en suspens. Cette annonce a créé un énorme chamboulement. Ce n’est pas seulement la France qui a pris cette décision, mais d’autres pays comme l’Allemagne. C’est la disposition de précaution qui est la priorité. « Nous savons que c’est la vaccination massive (…) qui nous permettra d’en sortir », a souligné Jean Castex.

La question primordiale des vaccins.


Jean Castex a aussi été questionné concernant les différences à propos de la répartition des doses de vaccin d’après les départements. Le premier ministre affirme suivre une stratégie de gestion territoriale qu’il voulait continuer. De nombreux pays ont pu fabriquer des vaccins en seulement quelques temps. Le plus performant est le vaccin Pfizer. L’approvisionnement varie en vertu de chaque pays. D’autre pays comme Israël ont pu vacciner presque la totalité de la population en un temps record. C’est seulement, une vaccination totale de la population qui va garantir la non-propagation du virus. En fait, cette crise sanitaire sans pareil touche plusieurs secteurs. Effectivement, les restaurateurs, les propriétaires de boîtes de nuits, les gérants d’hôtel. Ou les gens qui travaillent dans le secteur culturel sont dans une situation pénible.

De même, les casinos sont aussi clôturés et n’ont plus de notoriété. Plusieurs personnes n’arrivent plus à vivre normalement vu la crise sanitaire actuelle. Comme le cas des étudiants qui doivent chercher de quoi manger auprès de diverses associations. Les acteurs dans le monde du cinéma souffrent comme ont mentionné certains comédiens et comédiennes. Les salles de cinéma sont clôturées et beaucoup de films qui doivent sortir sont en suspens. Jusqu’ici, divers opérateurs ne savent pas encore la date de réouverture. Par contre, l’Etat a mis en œuvre un système d’aide. Ainsi pour aider les gens du secteur qui sont dans une situation critique. Mais pour combien de temps ? La dette s’agrandit. Et au bout d’un moment il va falloir rembourser.