Karine le Marchand avait vécu des moments très compliqués voire même difficile à vivre ses dernières semaines. Même si les tournages d’une nouvelle saison de L’amour est en cours, la Covid-19 est toujours une contrainte. D’ailleurs, un début bouleversant qui met l’animatrice en chaise roulante après avoir été opéré. Une succession de mauvaises choses depuis près d’un an qui pourraient la perturber. Il faut noter qu’en juin dernier, elle révélait avoir fait un détour chez nos amis policiers. Une raison pour laquelle elle a été suspectée d’avoir fait le trottoir.

Une histoire renversante


Karine Le Marchand explicitait sur le plateau d’Anne-Elisabeth Lemoine d’avoir que les gendarmes l’ont interpellé. Elle expliquait sur France 5 qu’elle se retrouva seule dans sa voiture lorsqu’elle était interrogée. La présentatrice de L’amour et aussi mère de famille fait le choix de se retirer dans la campagne. Pour des raisons sanitaires à cause du Covid-19 et aussi pour travailler, Karine Le Marchand décidait de partir loin.

L’animatrice de M6, dans l’émission C à vous, elle ressassait son trajet et les obstacles qu’elle avait surmonté. Elle révélait même des prétextes fracassants et même des expériences en matière de racisme. Cette dernière est toujours l’une des causes de ses frustrations. Un sujet aussi important tel que les diverses difficultés que traversent les agriculteurs tout au long de l’année. Mais pendant l’émission aux côtés d’Anne-Elisabeth Lemoine, Karine Le Marchand avait évoqué ses problèmes avec les gendarmes.

Un live pas comme les autres


Karine Le Marchand propose un genre de programme sur son compte Instagram. Qui, grâce à ce programme, les personnes qui sont abonnés peuvent se rencontrer en anonymat. Même si elle connaît des difficultés de réseaux dans la campagne, elle doit toujours rester en contact avec ses admirateurs. « J’étais en province et j’avais trois ados qui prenaient tout le Wi-Fi. Donc je prenais ma voiture et j’allais au village à 5 kilomètres et je me mettais dans ma voiture. Mais je me suis faite arrêter un jour par les gendarmes ». Mais pourquoi les autorités souhaitaient-il l’entendre ? Ils avaient mis en doute les activités de Karine Le Marchand.

Une histoire divertissante, les gendarmes croyaient qu’elle faisait le trottoir. L’animatrice essaya de s’expliquer durant plusieurs minutes afin de mettre cet malentendu de côté. Après avoir échangé quelques mots avec les gendarmes, la situation semblait se calmer. « Bah oui, ils voyaient bien que j’étais en live. Je leur ai dit : ‘Je vous filme’ C’était trop marrant ». Un moment que Karine Le Marchand n’oubliera pas d’aussitôt, le vendredi 05 juin 2020 sur le plateau de France 5. Karine Le Marchand évoquait cette anecdote en toute sincérité et décontraction même si ça aurait pu mal tourner. Depuis, les forces de l’ordre ne l’ont plus jamais contacté! Au point qu’Anne-Elisabeth Lemoine lui avait posé la question si elle n’avait pas trouvé l’amour pour les forces de l’ordre. Karine Le Marchand révélait que parmi ses abonnés, il y avait des membres de forces de l’ordre. « J’ai vu des policières qui sont présentes sur Instagram, mais je ne sais pas si elles ont trouvé ».