L’actrice Julie Arnold a conquis l’hexagone avec sa participation dans les années 80 à la série « Marc et Sophie ». Âgée actuellement de 65 ans, elle a plusieurs films à son actif surtout des feuilletons à succès comme Châteauvallon.

Si elle s’est fait connaitre grâce à cette série télévisée, elle a aussi participé à certaines émissions. C’est le cas des autres célébrités aussi d’ailleurs. Le souvenir d’une d’entre ces participations revient dernièrement à son grand dam .

Très enthousiaste et positive


Lors d’un entretien avec un journaliste, Julie Arnold avoue sa joie d’être célibataire. Elle arbore fièrement son célibat à 60ans en 2016. Pour une autre femme, cette situation devrait faire peur mais Julie Arnold ne partage surement pas cette avis. « Actuellement, je suis seule sentimentalement, mais pas définitivement . Je serais tout à fait ouverte à être séduite ! » affirme-t-elle.

L’actrice a tout de même insisté sur le type de relation qu’elle souhaite avoir. Elle ne veut en aucun cas passer par une site de rencontre. « Dans ma vie, j’ai toujours eu des rencontres spontanées, pas forcément des coups de cœur, mais des rencontres où il se passe quelque chose  » explique-t-elle à l’équipe d’Ici Paris.

Une scène gênante


Invitée dans « les enfants de la télé » le dimanche 11 octobre dernier, Julie Arnold a passé quelques moments gênants. Le présentateur Laurent Ruquier lui a annonce la couleur des scènes honteuses en mentionnant l’émission de Pascal Breugnot. L’actrice a en effet participé à l’émission « Sexy Folie » où on lui a demandé de faire des actions sexy mais un peu folles . Tout cela se fait face à des objectifs de caméra.

L’actrice semble avoir oublié ses frasques des années 80. En fait, l’émission se passait en 1986. On l’y voit en train de demander à tous les hommes qu’elle rencontre de l’embrasse sur la bouche. Bien évidemment certaines l’envoient balader mais d’autres plus conciliants lui offrent son baiser. Autant de scènes qui la font rougir de honte . Très confuse elle hurle de désespoir en se demandant: « Mon dieu, j’ai fait ça.”