Jérôme Bertin alias le commandant Patrick Nebout dans la série Plus belle la vie a fait parler de lui. Il dévoile ses scènes qui s’avèrent être difficiles à mettre en place. Patrick Nebout vit dans la pagaille actuellement. Car Jérôme Bertin relate les difficultés des scènes qu’il doit tourner dans Plus belle la vie.

L’année de ses débuts


Le rôle de Jérôme Bertin dans cette série culte de France 3 est répétitif. Durant la saison 8, Patrick Nebout intègre le Mistral en compagnie de toute sa famille en mars 2012. L’homme est policier et se retrouve à travailler au commissariat de la ville. Père de famille, il a un garçon, Valentin et puis il considère les deux filles de Babeth, Léa et Emilie comme les siennes. A la centrale du Mistral, il se retrouve sur des affaires policières. Une qui se démarque est nommée l’Enchanteur, il s’agit d’un tueur en série. Commandant de police qui jouera un commissaire pour quelques années.

D’abord, ce rôle fut attribué d’abord à Franck Sémonin entre 2012 et septembre 2013. Puis, à Jérôme Bertin. Ainsi, son intégration dans la série fut au départ, très dubitatif, toutefois, il devient vite très apprécié du public. Son interprétation a séduit les fans de Plus belle la vie. Dernièrement, une scène choque les téléspectateurs de France 3.

Plus belle la vie : il s’est déjà préparé depuis 2 ans


Si vous êtes addict de Plus belle la vie, vous avez dû garder en mémoire la séquence du 28 avril dernier. Lorsque le commandant Patrick Nebout subit une agression sexuelle par un cambrioleur. Ce dernier était un criminel qui figurait sur un dossier dont il menait une enquête. La séquence fut difficilement tournée également car l’acteur avait du mal avec. A travers les pages de Télé Poche, on pouvait certainement lire la difficulté qu’a vécu Jérôme Bertin. Depuis son intégration dans la série, on l’avait déjà parlé de cette action, c’est-à-dire, il y a deux ans. Puis la production l’a en quelque sorte préparée pour cette horrible scène . De plus, pour la parfaire, l’acteur a eu l’occasion d’en parler avec une victime auparavant.

Voici son explication : « J’ai eu un entretien avec un homme qui a été violé. On l’a contraint à faire une fellation, comme ce qui est arrivé au personnage de Patrick. Je l’ai beaucoup écouté. Il m’a fait confiance. Je lui ai demandé s’il se souvenait comment ça s’était passé parce que je voulais être au plus juste lors de la scène. Il m’a raconté que c’était de nuit et qu’il s’était beaucoup concentré sur la Lune. Aujourd’hui encore, il se souvient parfaitement de la surface de la Lune, cette nuit-là ». Puis, il rajoute que ce ne sera pas le dernier. Il assure que c’est le début de toutes ces scènes terribles. Attention aux yeux mais aussi au mental !