Quelques semaines auparavant, le journaliste vedette de TF1 fut au centre d’une polémique. Des publications ont montré qu’il traversait des périodes très difficiles. Il y avait apparemment des tensions au sein de son couple avec Nathalie Marquay. Et puis, le confinement a semé quelques zizanies entre eux, leur histoire d’amour a été persécutée par ces temps. Alors que le couple est debout depuis 20 ans.

Jean-Pierre Pernaut impliqué malgré lui ?


Pendant ces temps de crise sanitaire, certains faisaient passer le temps comme ils l’entendaient. Pour d’autres, ce fut tout autrement. La cohabitation de tous les jours a fini à faire tout exploser. Déjà, il y a eu la redondance des activités, la promiscuité, les tensions causées par la pandémie. Les couples n’ont pas tenu le coup et ont fini par se dissoudre. A propos de JPP ou Jean-Pierre Pernaut, Ici Paris magazine people lui a consacré tout un article. Ce présentateur du JT de 13h de TF1 fut le centre d’attention d’un de leurs articles du 18 décembre dernier. Il serait mêlé à un viol devenu polémique.

Néanmoins, cela ne serait pas directement mais indirectement mêlé. En toute vérité, le principal concerné est Patrick Poivre d’Arvor. Ce dernier est accusé de viol par Florence Porcel. Elle en même écrit un livre là-dessus. L’accusé en question a tenu pour sa défense : « il n’y a jamais eu aucune forme d’emprise, ni à fortiori de contrainte. Les écrits de Madame Florence Porcel que j’ai conservés, pour la plupart postérieurs à ses accusations, le prouveront amplement (…) De toute ma vie, je n’ai jamais obligé quiconque à une relation sentimentale, ni bien évidemment à une relation sexuelle ».

Des accusations fortement niées !


Puis il poursuit ses dires : « J’entretenais jusqu’alors avec elle des relations confraternelles et partageais son goût pour la littérature. Plusieurs fois, je l’ai soutenue lorsqu’elle publiait des livres ou lors de ses démêlés avec des journalistes. Pour moi, la défense de la cause des femmes a toujours été un sujet de première importance. Je vis … douloureusement ces attaques ». D’ailleurs, depuis l’annonce de cette déposition de plainte contre PPDA, son entourage a voulu le soutenir.

Comme le cas de l’épouse de JPP, elle a déclaré : « Mon mari a travaillé plus de vingt ans auprès de lui et franchement, il se dit que ce n’est pas possible. Et moi ce qui me choque quand même, c’est quoi soi-disant qu’elle s’est faite violer… ». D’autre part, Claire Chazal, l’ex-femme de l’accusé a tenu à préciser : « Bien qu’étant séducteur, aimant bien sûr conquérir, aimant même peut-être multiplier les conquêtes féminines, il n’est en rien ni dans la violence ni dans la force. (…) Je pense même qu’il y a un orgueil chez lui qui fait que charmer, être aimé, c’est ce qu’il souhaite avant tout, et non pas forcer. »