Lors de son journal télévisé de 13 heures, Jean-Pierre Pernaut a encore une fois fait parler de lui. Cette fois-ci, il s’attaque au président lui-même. En parlant de la pandémie qui sévit en ce moment, il fait un énorme lapsus ! Il a confondu monsieur le président avec un autre…

Un départ à la retraite tout en douceur


Jean-Pierre Pernaut semble visiblement fatigué. Mais on ne sait pas si c’est à cause de la fin de cette année difficile. Ou alors à cause de son départ définitif du journal télévisé prévu pour le 18 décembre prochain. En effet, cette année 2020 marquera le départ à la retraite du célèbre présentateur de TF1. Un moment qui risque d’émouvoir les millions de téléspectateurs qui le suivaient presque chaque jour à 13 heures tapante. Exceptionnellement, lors de cette dernière, il sera accompagné par celle qui va la succéder. Selon le magazine Télé loisirs, Marie-Sophie Lacarrau va prendre la place du journaliste de 70 ans le 04 janvier prochain.

Une bourde monumentale !


Célèbre pour ses petites piques, Jean-Pierre Pernaut ne change pas ses habitudes. Préoccupé par le sort des commerces en cette situation de pandémie, il en perdrait ses mots ! En fait, il a aussi parlé du sort incertain concernant la réouverture des stations de ski pour les prochaines vacances. Une question à laquelle le journaliste accorde beaucoup d’importance depuis plusieurs mois déjà ! À la suite de ce reportage, le présentateur devait annoncer la prochaine allocution du président. Faisant état de bilan de la quinzaine passée et annoncer les ajustements des mesures sanitaires à respecter. Malheureusement, Jean-Pierre fait une bourde monumentale en évoquant le président de la République, Emmanuel Macron. Un saut dans le temps pour les téléspectateurs.

Revenus quelques années en arrière


« Connaîtrons-nous des mesures plus souples pour les vacances ? Nicolas Sarko… Pardon… Emmanuel Macron nous donnera la réponse demain dans le journal de 20 heures. » , a communiqué le présentateur. On a pu constater qu’il s’est fait très vite rendu compte de son erreur. Les activistes d’Internet n’ont pas attendu longtemps avant de relayer la vidéo sur les réseaux sociaux. Heureusement, les commentaires ont été plutôt bienveillants et on a préféré en rire plutôt que d’en faire un drame. « Finalement, Sarkozy manque à quelqu’un », disaient les internautes sur Twitter. Jean-Pierre Pernaut pensait sûrement à l’ancien président à cause de l’ouverture de son procès lundi 23 novembre. À noter que Nicolas Sarkozy est inculpé pour corruption et trafic d’influence.