La famille de Jean-Paul Belmondo a accusé Carlos Sotto Mayor de profiteuse. Cette dernière s’est exprimée.

L’ancienne compagne de Jean-Paul Belmondo a publié un livre parlant de leur relation le 22 septembre 2021. Choquée, la famille du défunt a attaqué la femme de 60 ans. Carlos Sotto Mayor s’est alors expliquée.

Carlos Sotto Mayor a publié le livre « Jean-Paul, mon homme de Rio »

Carlos Sotto Mayor partageait la vie avec l’acteur Jean-Paul Belmondo durant sept ans. C’était entre 1980 et 1987. En 2020, les deux anciens amoureux ont repris contact. Malgré le fait qu’ils ne soient pas mariés, Carlos Sotto Mayor a été attristé par la mort de son ex-compagnon. Cependant, seize jours après la disparition de l’acteur, son ex-compagne a publié un livre intitulé « Jean-Paul, mon homme de Rio ». Cela a choqué la famille du défunt qui considère la femme de 60 ans d’opportuniste et de profiteuse.

La famille du défunt a alors demandé à leur avocat de faire connaître leur mécontentement envers l’ancienne compagne de Bébel. Ainsi, ce dernier a indiqué que le clan Belmondo « est choqué par la parution de ce livre quelques jours à peine après le décès de Jean-Paul Belmondo. C’est indécent ». « Certes, Jean-Paul Belmondo aimait s’amuser, mais Carlos Sotto Mayor l’a épuisé et a profité de lui pour faire son retour médiatique »,a-t-il ajouté.

Carlors Sotto Mayor répond aux attaques de la famille de Jean-Paul Belmondo

Face aux attaques et critiques de la famille de l’acteur Jean-Paul Belmondo, Carlos Sotto Mayor s’est exprimée. « Ce n’est pas du tout un coup commercial. Je m’y serais prise trop tard si j’avais voulu faire ça », s’est-elle défendue dans les colonnes de Libération. D’après ses affirmations, la sortie de ce livre a déjà été programmé il y a bien longtemps. Elle a également indiqué de le défunt acteur est au courant de ce projet pour lequel elle a travaillé pendant quatre ans.

« Jean-Paul trouvait que ce que j’avais écrit était très drôle », a-t-elle enchaîné. Toujours dans Libération, l’ex-compagne de Jean-Paul Belmondo a affirmé que ce dernier « devait rédiger la préface ». « Il n’en a pas eu le temps. Je ne savais pas qu’il allait mourir maintenant. La sortie du livre était déjà prévue cet automne », a-t-elle encore confié. En outre, l’éditeur Flammarion a également confirmé ces dires auprès du même magazine.