La vaccination générale est à adopter pour une sortie de crise sanitaire. Jean-Luc Lemoine se fait renvoyer de TPMP. Il lève le voile sur la raison de ce départ. Jean-Luc Lemoine reçoit la première partie de son vaccin comme la population française entière contre la Covid-19. Toutefois, il a ébranlé un incident alors qu’il se faisait vacciner.

L’ancien ami de Cyril Hanouna se fait usurper son identité


Cela fait quelques jours que l’ensemble de la population en France a pu être vacciné contre le coronavirus. Pour son tour, cet ancien chroniqueur y est allé ce vendredi 28 mai. Mais cela n’est pas passé sans encombre puisque des jours plus tôt, il fut surpris : “Je me suis fait vacciné il y a quinze jours. J’ai eu une belle surprise. Lorsque j’ai donné mon numéro de sécurité sociale, je me suis aperçu que Jean-Luc Lemoine s’était fait vacciner cinq jours plus tôt. C’est un gros souci, il a fallu que je parlemente pour pouvoir le faire vacciner”.

Le personnel du centre de vaccination ne voulait pas le vacciner alors qu’il avait rendez-vous. Puisqu’il figurait déjà dans la base de données et donc ç’aurait été la deuxième dose d’injection. “J’ai un papier volant, je ne suis pas dans la base de données. Il faut que je règle cela avant la deuxième injection car sinon je ne peux pas avoir le QR code”. Deux possibilités seulement s’offrent à lui : premièrement, soit quelqu’un a usurpé son identité, soit le numéro de sécurité social s’est embrouillé. Car il aurait souhaité que sa vaccination se passe sans encombre.

Submergés par les confinements


Il a mal vécu la fermeture des salles de théâtres donc il est allé se faire vacciner. Effectivement, lors de son passage sur Télé Loisirs, il relate que ce fut une période pleine de difficultés. D’ailleurs, c’était son nouvel o e-man show. Comme il l’explique : “Avant le premier confinement, j’étais dans une énergie super positive car je lançais mon tout nouveau one-man show baptisée Brut. Je suis passé par tous les états… des moments d’abattements… des moments d’euphorie”.

Puis, aujourd’hui, il espère que les portes des théâtres rouvriront pour ne plus fermer car à son âge de 52 ans, difficile de construire une nouvelle carrière dans ces conditions. “En juin, il y a une date qui est maintenue : c’est le 4 juin à Crosne, dans l’Essonne… encore sous couvre-feu et avec une jauge de 35 %. Du 4 au 13 novembre… à la Nouvelle Eve, à Paris”.

France 3 accueille un tout nouveau concept de rire


Samedi d’en rire avec Jean-Luc Lemoine. Une émission qui a trouvé sa place parmi tant d’autres car malgré un début difficile, elle cartonne aujourd’hui. “En septembre 2019, c’était un vrai pari que de prendre la suite d’un rendez-vous bien installé comme Les Grands du rire”. Son audience a doublé aujourd’hui voire plus, d’autant que le public ressent un besoin de s’évader et de se divertir. Un autre projet en cours: “Avec le producteur Franck Saurat (Carson Prod), on a bossé sur un projet de prime… un match pour rire entre deux équipes humoristique qui doivent créer du contenu pour remporter cette ‘compétition’”. En tout cas, ce déconfinement aura du bol…