Jean-Jacques Goldman est une véritable machine à tubes et le titre « Là-bas » en fait incontestablement partie. Un single qu’il avait chanté en compagnie de la chanteuse Sirima. Malheureusement, ce tube aura aussi changé sa carrière entière.

Un drame dont le chanteur ne s’en est jamais vraiment remis. Une tragédie sur laquelle il revient récemment pour faire part de sa tristesse. Révélations inédites !

Jean-Jacques Goldman, une légende de la chanson française


Jean-Jacques Goldman a sorti des titres qui ont bercé des générations entières. L’auteur compositeur est devenu la personnalité préférée du public et cette pause qu’il s’octroie n’est pas forcément pour plaire à ses fans. Malheureusement, il n’est pas encore décidé à retrouver les devants de la scène.

En effet, le chanteur a décidé de consacrer son temps à sa famille. Il se retire donc des grands événements que ce soit le « Restau des cœurs » ou toute autre tournée qu’il faisait habituellement. Une véritable perte pour les adeptes de ses tubes.

Un drame qui n’a plus jamais quitté Jean-Jacques Goldman


Alors que le titre « Là-bas » était devenu un vrai phénomène et que sa carrière était au beau fixe, Jean-Jacques Goldman vit un véritable drame. La chanteuse Sirima, celle avec qui il chante ce titre, se fait en effet tuer par son mari Kahatra Sasorith à tout juste 25ans. Un décès qui survient à un moment de la vie de la jeune femme où elle devenait enfin une véritable star.

Le 7 décembre 1989, c’est à coups de couteaux de cuisine que Kahatra Sasorith enlève donc la vie à Sirima. Un meurtre justifié selon Nostalgie par la jalousie car le mari était lui aussi musicien et n’en pouvait plus d’assister à l’ascension de sa femme à la popularité. Cette nouvelle a tellement bouleversé Jean-Jacques Goldman qui a laissé les parties de Sirima au public pour entonner le titre « Là-bas ».