Les propriétaires de boutiques expriment leur mécontentement contre le Premier ministre. Pour le faire, ils ont choisi un moyen étonnant de le faire: envoyer des articles. Mais pas des moindres, les colis envoyés sont des pièces uniques. Comme les culottes ou les chaussures usées à l’adresse de son bureau. Les français sont réellement sur les nerfs depuis des mois maintenant. Tous en ont marre de cette situation et sont au bout du rouleau. Si bien que chacun exprime à sa façon son mécontentement. La première cible est celui qui se trouve à la tête du gouvernement : Jean Castex. Il reçoit beaucoup de critiques mais pas seulement, également des colis vraiment étonnants. Il s’agit non de fleurs, en tout cas, ni de sucreries. Certains lui ont adressé des lingeries, maintenant, ce sont des chaussures usagées.

Jean Castex : le Premier ministre voit la transformation de son bureau tel un tri des grandes enseignes


La France va de pire en pire depuis l’année dernière. Le gouvernement fut obligé d’établir une liste de mesures sanitaires à suivre par tous. Alors, ils ont mis en place des confinements successifs à part les restrictions touchant plusieurs secteurs. Beaucoup d’activités ont dû fermer leurs activités partiellement ou totalement. Tous ceux qui œuvrent dans le spectacle, l’hôtellerie, la restauration. De plus, à chaque semaine correspond une mauvaise nouvelle au moins. Alors que le Président de la République et le Premier ministre avaient laissé planer de l’espoir.

Emmanuel Macron avait déclaré lors d’une visite dans une école que le gouvernement essayaient de trouver un chemin de sortie. Sauf que l’ire plane toujours au sein des commerçants. Ces derniers vont même à voir chez les médias pour se faire entendre ceux d’en haut. Ou bien ils optent à publier leurs manifestations sur les réseaux sociaux. Ou bien cette dernière façon…

Le tri Amazon au bureau de Jean Castex


Au quotidien, ceux en charge du secrétariat de Jean Castex reçoivent sans arrêt des colis. Un tout autre genre depuis peu car des personnes lui font parvenir des courriers bizarres. Un dépouillement de cadeaux à l’encontre du Premier ministre. Les colis contiennent des objets insolites car ils protestent contre toutes les mesures sanitaires. Notamment, contre la fermeture des commerces soi-disant non-essentiels. Effectivement, des magasins de vêtements au nombre de 80 ont pris la décision de former un collectif. Épris de colère, ces gérantes ont choisi d’envoyer des cadeaux incroyables au chef du gouvernement.

Effectivement, la catégorie de magasins non-essentiels se retrouvent aujourd’hui au bord de la ruine. Ces magasins sont fermés à cause de la pandémie du coronavirus. Ainsi, leur chiffre d’affaires a complètement dégringolé. Alors que les affaires sur la toile augmentent à très grande échelle. Donc, les propriétaires des 80 magasins espèrent que les mesures pourraient prendre en compte la vie qu’ils mènent. Ainsi, que leurs marchés puissent se rouvrir dès le 3 mai prochain.