Le chanteur Serge Gainsbourg décède le 2 mars 1991 chez lui à Paris. Une expérience traumatisante pour Jane Birkin, son ancienne compagne. En exclusivité, elle accepte de revenir sur ses souvenirs de ce jour de drame.

Une scène qui la marquera pour le reste de sa vie


C’était il y a 29 ans à présent. Serge Gainsbourg meurt âgé de 63 ans à la suite d’une crise cardiaque. Évidemment, ce fut une journée bien triste pour les membres de sa famille. Dans une interview dans le journal de dimanche, Jane Berkins revient sur ses souvenirs. Visiblement, parler de cette terrible journée émeut encore beaucoup la chanteuse de profession.

Dans le cadre d’un documentaire qu’elle réalise, Charlotte emmène sa mère sur les lieux de du décès. « Dans un premier temps, je n’ai pas été si émue que ça. La première chose que je me dis est que la cuisine est minuscule. En effet, dans mes souvenirs, elle me paraissait plus grande car je me rappelle de tous les détails. Ensuite, une immense tristesse m’a envahie. Le déroulement de cette journée m’a frappé soudainement. Je revois encore le corps froid de Serge entouré de Bambou s compagne, de Kate et Charlotte ses filles. Et bien sûr moi ! Je revois le moment où on a descendu son corps dans le salon où son cercueil l’attendait ». Ce sont des images terribles qui ne me quitteront jamais.

Un ultime geste en guise d’adieu


Jane Birkins a voulu faire un dernier geste pour celui qu’elle a aimé pendant des années. « Pour faire mes adieux, je lui ai donné mon bien le plus précieux. En fait, il s’agit de Munkey, mon singe nounours. Je voulais qu’il parte sereinement, qu’il repose en paix. Aujourd’hui encore, j’espère que Munkey soit pour lui un compagnon de voyage. Qu’importe où il est à l’heure où nous parlons. »

Malheureusement, affronter l’image du corps inerte du chanteur n’est pas le seul drame de la vie de Jane Birkins. En effet, des années plus tard, la maman de Charlotte a fait face à un autre décès. Celui de sa propre fille Kate Barry. Afin de lui rendre hommage, elle lui dédie une chanson sur son dernier album. Un moyen pour elle d’oublier les deux drames de sa vie. « Il faut avancer malgré la douleur et le manque. On apprend à vivre avec sa douleur mais on n’oublie jamais ! »