Inès a été une finaliste de l’émission phare de la télévision « Koh-Lanta, l’île des héros », sur TF1.

Dans l’émission de TF1 « Koh-Lanta, L’île des héros », Inès disait avoir un défi à relever. Actuellement, dans « La Villa des coeurs brisés », elle en dit plus sur son passé prouvant. Et ses parents y sont pour plusieurs. Des révélations très tristes de la part de la candidate. Soldatlouis vous dévoile tout.

Inès a été sous le feu des projecteurs car elle fut finaliste de l’émission « Koh-Lanta, l’île des héros », sur TF1. Mais c’est Naoil qui avait été élue grande gagnante. Mais la jeune femme fait encore beaucoup parler d’elle. Sa cote de popularité est au maximum. En effet, elle fait partie du casting de l’émission La Villa des cœurs brisés sur la chaîne TFX. Cette émission est très prisé des adolescents.

Tout n’a pas été rose pour Inès


La belle brune arrive dans cette émission avec un souci particulier, elle déteste son être. La raison ? Ses parents l’on rejeté plusieurs années déjà. Durant une séquence particulièrement attristante, elle a fait des révélations sur son passé. Ainsi, lors de l’épisode diffusé le 18 février dernier, l’ancienne aventurière de Koh-Lanta a effectué sa première séance avec Lucie Mariotti, coach de l’émission.

Inès se mire et considère qu’elle a « une mâchoire ideuses« , puis se met à pleurer. « J’entends les médisances de ma mère », indique Inès, apparemment encore affectée actuellement par les critiques de sa mère. A la fin de cette séance, Lucie lui propose d’écrire les mots plus terribles balancés de ses parents et de leur renvoyer, sans haine, la souffrance qu’ils ont provoquée.

Les mots blessants de ses parent la hante


Le Lundi 22 février dernier, c’est le rendez-vous de la deuxième séance de coaching. Inès revoit Lucie et lui tend son texte. « Tu n’es pas ma fille, tu n’es rien », est noté sur son calepin. Des phrases terribles dites par son père et sa mère. Des mots qui l’ont anéanti pour l’éternité et ont beaucoup joué sur son développement d’enfant. « J’ai grandi, mais pas d’une manière normale je pense », déplore la jeune femme.

L’ancienne compagne de Tristan a décidé de démolir un mur de pierre. C’est une action symbolique qui va lui permettre de franchir un cap dans son existence. Mais avant cela, Lucie lui demande d’écrire sur le mur les phrases et les mots qui l’ont blessé. « Les mots que je décide d’écrire sont les mots principaux qui m’ont grave blessé, qui m’empêchent d’avancer. Et c’est ceux que j’ai entendu le plus surtout, explique Inès. J’ai mal, j’ai honte, j’ai de la peine. Et je n’ai qu’une seule envie quand je les vois écris ces mots, c’est de les effacer. »