Les liens familiaux sont ce qu’il y a de plus précieux au monde. Ils sont encore plus importants afin de faire face aux difficultés de la vie. Tout cela prend encore plus son sens pour la famille de Patrick Sébastien. Après avoir vécu un drame, le clan est uni plus que jamais.

Une complicité des premières heures


Marie est le prénom de la petite fille de Patrick Sébastien. Pour rappel, elle est la fille de son fils. Malheureusement, la jeune femme n’a jamais connu son père. En effet, Sébastien Boutot meurt dans un tragique accident de moto en 1990. A l’époque, le jeune homme avait tout juste 19 ans et se préparait à accueillir son premier enfant. Marie est née quelques temps après ce malheureux événement.

Dès lors, l’animateur du plus cabaret du monde a pris la jeune fille sous ses ailes. Il l’a initié au métier d’artiste. Ce qui a encore plus renforcé le lien qui les unit. Depuis, Marie est la régisseuse des tournées de son grand-père. Notamment, elle a aidé à la réalisation du dernier album de l’artiste. D’ailleurs, ce dernier affirme qu’il s’éclate complètement dans ce qu’il fait désormais.

Une retraite loin d’être reposante


Cependant, l’animateur précise qu’il a toujours gardé sa place de grand-père pour Marie. « J’ai choisi de ne pas remplacer son père. Ce qui est tout à fait normal puisque je ne le suis pas ! Entre nous, il n’a jamais été question de prendre la place de qui que ce soit. On a chacun notre place et c’est très bien comme ça ! » De plus, lorsqu’il s’agit de sa petite fille, Patrick est loin d’être avare en compliment. Évidemment, il l’a trouve parfaite que ce soit en tant que personne ou en tant qu’artiste.

Récemment, l’ex animateur de France 2 a donné de ses nouvelles dans 50 mn Inside . Revenu dans sa campagne natale, il profite aujourd’hui de sa famille et des joies simples de la vie. « Je suis bien installé avec ma femme et ma fille. L’air ici est pur. Et surtout, nous sommes au calme, loin des tumultes de la ville. » Pour l’interprète de tournez les serviettes et les sardines, tant que Marie n’est pas loin… Tout va bien !