Le  prince Harry a eu un entretien avec « Fast Company » dans laquelle il évoque une nouvelle fois les dangers de la désinformation sur les réseaux sociaux.
Harry soutien la lutte contre les dangers que peuvent présenter les réseaux sociaux »cause humanitaire ». Le fils du prince Charles explique dans son interview avec « Fast Company » qu’il faut agir sur l’influence des réseaux sociaux. Pour appuyer son argument, a évoqué les manifestations survenues au capitole le 6 janvier dernier.  « Nous sommes témoins de ce qu’il se passe quand on néglige la désinformation. Une atteinte à la démocratie a été constaté aux Etats-Unis, organisé sur les réseaux sociaux, par l’extrémisme violent» a-t-il souligné.

« J’ai perdu ma mère… » : Les mots paroles émouvants de Harry contre l’harcèlement de Meghan


Habitant en Californie avec son épouse Meghan Markle et leur fils, il cite pour exemple ce qu’il a vécu.   «J’ai été très étonné de savoir comment mon histoire a été racontée d’une certaine façon. Comment celle de ma femme a été racontée d’une autre façon. Ce faux récit est devenu la cause de tout cet harcèlement. Cela ne se serait jamais arrivé si dès le départ, notre récit avait été racontée de façon juste», a-t-il annoncé.

« Nous y sommes tous fragiles »


«Mais l’important dans ce que nous avons vécu, c’est que cela nous fait entendre d’autres témoignages. Nous avons tant réfléchi à ceux qui se trouvent dans des positions beaucoup plus fâcheuses que nous. Il y a un besoin d’empathie et de soutien réels. À sa propre limite, chacun a été profondément atteint par les conséquences actuelles des réseaux sociaux. Cela concerne aussi le monde de voir un être cher s’engager sur la voie de la radicalisation.», a expliqué le frère de William. Et d’ajouter : «Nous y sommes tous fragiles, c’est pourquoi je comme un problème humanitaire».

Ça dépasse la limite du supportable  » : Harcelée en 2019, Meghan Markle raconte tout avec émotion


En quittant la famille royale d’Angleterre, Harry et Meghan ont également supprimé leurs comptes officiels en ligne. Mais le couple ne compte pas pour autant arrêter de se rapprocher des autres.       «Nous reviendrons sur les réseaux sociaux quand ne serons de nouveaux prêt. Peut-être lorsque nous verrons des suivis et des changements face aux désinformations. Mais pour le moment, nous consacrons notre énergie à découvrir le monde » pour le rendre meilleur.