Gilbert Rozon n’est plus condamné par la justice du Canada depuis décembre 2020 en raison d’une agression. Aujourd’hui, une troisième femme vient pour déposer plainte contre lui. Cette dernière s’appelle Lyne Charlebois, elle aurait été une de ses victimes. Durant l’année 1982, elle aurait subi une agression sexuelle généré par le producteur. Ensuite, elle demande une indemnisation de 1,7 millions de dollars. Gilbert Rozon revient encore une fois dans les polémiques. Et ce, depuis l’année 2017, quand il faisait encore partie du jury du programme : « La France a un incroyable talent ». Annick Charrette l’avait dénoncé en ces temps.

L’allégation contre lui


Annick Charrette a été agressé par le producteur en 1979, des faits qui remontent à loin. Toutefois, c’est toujours très clair et très vivant dans les souvenirs de la victime. Elle raconte : « Je me rappelle l’oppression. Je me souviens de la fenêtre, qui était à droite du lit, car c’est ce que je regardais durant l’agression. Ce n’es pas consenti, c’est juste trop, je n’ai pas la force. C’est grouille-toi, qu’on en finisse ». Mais finalement, il sort acquitté en décembre dernier car Gilbert Rozon avait proclamé qu’il s’agissait d’un consentement.

Deuxième cas, en avril dernier, Patricia Tulasne était sortie de son silence également pour le dénigrer. Maintenant, âgée de 62 ans, elle s’est plainte à l’encontre du producteur au palais de justice de Montréal. Pour son cas, les faits se sont produits en 1995 entre elle et Gilbert Rozon. Ils travaillaient ensemble puis il l’aurait ramenée chez elle après un théâtre. Tout d’un coup, il aurait « plaqué Patricia Tulasne contre le mur, se serait jeté sur elle et s’est mis à déboutonner sa robe ». La victime a quand même « résisté au début ». Mais ensuite, elle l’a craint et elle s’est figée pour se « laisser faire ». Cet homme l’a ensuite « traînée dans la chambre à coucher ». En ce moment, dans sa plainte, elle stipule obtenir 1,6 millions de dollars de dédommagements et d’intérêts.

Puis, le troisième


Ce 6 mai dernier, une autre femme vient de déposer sa plainte contre le producteur lui-même. Il s’agit donc de la troisième qui s’est levée contre Gilbert Rozon. Lyne Charlebois était une photographe de 24 ans, Gilbert Rozon l’avait invitée « prendre un verre et discuter affaires » chez lui. Mais cela s’est finalement terminé par un drame. Une invitation qui s’est virée à l’agression. « Elle se souvient d’avoir eu peur, la plus grande peur de toute sa vie. Elle pensait que Rozon allait la tuer. Elle en ressent une douleur terrible ». Aujourd’hui, elle demande 1,7 millions de dollars car « les séquelles de cette agression … a brisé le cours de sa vie ».

Il n’est plus l’homme influent qu’il était. Il a diminué en notoriété. Pour rappel, il venait d’un milieu pauvre, ado, il travaillait comme livreur de journaux. Puis à 20 ans, il finit par être derrière le projecteur dans le théâtre. Un monde qu’il apprécie ainsi il voudrait poursuivre ses études pour obtenir son diplôme d’avocat. Dès lors, il gagne plus en confiance et en notoriété. Peut-être un peu trop … ?