Frédéric Deban, qui joue dans Sous le soleil daigne enfin à s’exprimer. Grâce à nos collègues, nous avons eu quelques informations intéressantes. Frédéric Deban a vécu quelque chose d’horrible depuis 7ans. Il a été opéré et aussi handicapé à cause d’une bagarre. Le nom de Frédéric Deban ne vous dit pas quelque chose ? Il a joué le rôle de Grégory dans Sous le soleil. Soldatlouis adore vous renseigner sur la vie des anciens. Comme Delphine Rouffignac, si vous souhaitez avoir des détails sur sa vie en ce moment, vous allez l’obtenir ici. Par ailleurs, il y a une sorte de lien indestructible entre ces deux personnes car c’est l’amant de sa maman adoptive. Quand la série fut terminée, il a eu beaucoup de projet. Mais un accident dramatique a surgi et tout semble être en stand-by.

Tout s’effondre !


Pour avoir toutes les réponses à notre question, il faudra revivre une seconde fois le tragédie qu’il a vécue en 2014. Après un désaccord harassant, il se réveille avec une sensation étrange. Il disait qu’il a comme « un bruit sourd dans (sa) tête ». Puis il a rajouté « un son à la Dark Vador ». A cause de sa voix puissante, le grand méchant de la Guerre des étoiles a terrorisé tous les fans de cinéma à l’époque. Aussitôt, l’angoisse prend place. « Les trois premières années, je n’ai pas beaucoup dormi. (…) J’avais des pensées suicidaires ». Par ailleurs, il a vite compris qu’il faut qu’il se détache un peu de quelques souvenirs. De sa vie privée et professionnelle. « Être sourd de naissance, c’est une chose, le devenir, quand on a connu les sons de la vie et qu’on est un fou de musique comme moi, c’en est une autre ».

Durant 5 ans, il a essayé de vivre avec son handicap. Mais, derrière la caméra, il déprime totalement. On lui renseigne qu’il existe une opération faciale qui peut l’aider. Mais il a peur des effets secondaires. Puis se faire opérer le visage, pour lui, demande beaucoup de réflexions et qu’il faut bien peser le pour et le contre. Il a peur que quand il va se réveiller de l’opération, son visage ne peut plus bouger ou quelque chose dans le genre. Il a précisé qu’ « au cours de l’opération de 3h30, on passe à trois millimètres du nerf facial ».

Une toute nouvelle vie commence


Après sa convalescence qui a duré un peu plus de temps, Frédéric Deban nous donne de ses nouvelles. On peut dire qu’il est fier d’avoir pris la décision la plus terrorisante de sa vie et qu’il n’a aucun regret. Il témoigne de son courage et de la réussite de son opération. Il ne mâche pas ses mots quand on l’interroge sur le sujet. « J’ai encore des acouphènes, mais rien avoir avec ceux que j’ai connus par le passé. » Grâce à cette intervention, il sourit enfin à la vie. « J’ai d’abord découvert le silence (…) vacarme ».

Il s’engage beaucoup pour une association dont il est le parrain « Parrain de l’association L’oreille blanche, j’ai lancé une pétition (…). Cela nécessite beaucoup de travaux et beaucoup de temps mais il le fait quand même. Il disait que « la surdité est un handicap invisible (…) ».