M6 vient de sortir la 16ème saison de L’Amour est dans le pré. Le lundi 8 février, la chaîne diffusait un deuxième épisode d’images d’agriculteurs. La soirée débutait ainsi avec le “gentil fermier” Franck au style très britannique. Ce sylviculteur basé en Nouvelle-Aquitaine a dévoilé un scoop. Il dit qu’il n’a jamais eu de relation sexuelle avec une femme jusqu’à ses 40 ans. Frank a aussi avoué à Karine Le Marchand que la première fois, sa performance n’était pas au top.

Ce lundi 8 février, M6 a présenté aux téléspectateurs le “gentleman farmer”. Franck adopte en effet un look très “british”. Un style avec une petite casquette et une veste à carreaux. Son portrait a commencé par un retour sur son parcours. Effectivement, Franck n’a pas débuté le monde professionnel en tant qu’agriculteur. Jeune homme, il a dû s’engager dans l’armée de terre pour faire le plaisir à sa famille. Il a donc débuté comme sous-officier pendant cinq ans.

Un rêve devenu un fardeau !


Mais cette vocation ne le plaisait pas. Donc il a fini par faire une croix sur l’armée. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il a pu poursuivre sa passion : la sylviculture. Franck a fait des études pour devenir ouvrier forestier. Il a ensuite travaillé en tant qu’agent de maîtrise dans une forêt départementale. Mais rien ne s’est pas passé comme prévu.

« J’avais tout un département sous ma responsabilité, c’était trop. J’avais une team à l’encontre de mes attentes. Je leur demandais peut-être trop exigeant aussi. Pour échapper à cela, je me suis dit qu’il serait mieux que je rentre à la maison. Et oui, je suis rentré chez moi. J’ai dit que si la forêt publique n’a pas besoin de moi, la forêt privée oui » , a-t-il révélé à Karine Le Marchand. L’agriculteur s’est retrouvé au bord de la fatigue. Heureusement, il a pris la décision de travailler pour son propre compte. Et il a enfin trouvé son bonheur. Aujourd’hui, il gère 53 hectares de forêt et 1 hectare de maraîchage. Il cultive ainsi aussi bien des pommes de terre, du potiron, des topinambours que des tomates.

« Je voulais me préserver pour mon épouse.”


Après tous ces événements, Franck a eu le sentiment d’avoir une situation stable. Il a enfin pu consacrer du temps à sa vie amoureuse. Mais les années ont vite passé. Sa première relation n’a eu lieu qu’à ses 40 ans avec une femme domiciliée à plus de 100 kilomètres de son domicile. « Je voulais me préserver pour mon épouse. Donc pendant de longues années, je me suis retenu. Jusqu’au jour où j’ai rencontré une personne et où j’ai essayé. J’avais 40 ans. C’est vrai que le jour où je l’ai fait, je n’étais pas performant tu t’en doutes. Ça a été un moment difficile pour moi parce que je faisais quelque chose d’interdit quelque part », a-t-il détaillé dans l’émission.

Franck a depuis beaucoup muri. Il sait qu’il faut qu’il change pour partager sa vie avec sa future femme. Le sylviculteur recherche une personne attentive et raffinée mais forte de caractère comme lui. Lui se dit bon vivant, romantique et sensible. Il a insisté sur le fait qu’il fera très attention à la rédaction des lettres et au vocabulaire utilisé. Les prétendantes devront donc faire gaffe !