Quelques heures passées, la police arrête un rappeur selon lui-même en raison d’un viol. La procureure de la République de Marseille s’appelle Dominique Laurens, elle est en charge d’une affaire de viol portée sur une Suédoise en 2017. Un rappeur est interpellé avoir commis cet acte. Cependant toute son identité relève encore d’un grand mystère pour le public.

L’anonymat de cet agresseur


Puis à Marseille, tous se demandaient sur l’identité de ce fameux personnage car il a été arrêté quelques heures auparavant. Effectivement, un rappeur est mis en garde-à-vue depuis quelques heures. Comme à son habitude, la procureure de la République est en charge d’annoncer ce genre d’informations à la société. Suite à un contrôle à la frontière avec Espagne ce 2 mars dernier, un homme fut arrêté. Trois années sont passées avant que l’agresseur de la Suédoise soit retrouvé. A l’époque, la jeune femme âgée de 20 ans est venue passer ses vacances dans le Sud de la France en 2017. On a retrouvé des traces de coups et des ecchymoses sur elle selon France Bleu.

De plus, du sperme fut prélevé sur son corps. Ils ont effectué un test ADN qu’ils ont envoyé au fichier national des empreintes génétiques. Mais cela n’a rien donné, sauf que la victime a usé de sa mémoire pour retrouver son violeur. Effectivement, cela fut rapidement établi par le biais de la toile. L’identité est donc perçue mais gardeée secret par les autorités. L’auteur présumé nie toutes les accusations qui pèsent sur lui. Toutefois, l’ADN de l’agresseur correspond parfaitement à son ADN.

La capitale du rap : Marseille


Marseille compte quatre générations de rappeurs: IAM, PSY4 et Jul. Akhenaton explique : “ Quand on a commencé à faire du rap, la musique des quartiers, c’était Bob Marley, le funk, Francis Cabrel, Toto, Dire Straits, les Rollling Stones. Pas vraiment une musique qu’on peut pratiquer. Le rap est arrivé avec un stylo, une feuille et des faces B … Est-ce-que tu te rends compte de la libération que ça a été pour des gens qui avaient des choses à dire?” Néanmoins, le rap a évolué et surtout avec l’arrivée d’internet, les réseaux sociaux ont également amené des détracteurs et des critiques.

SCH la nouvelle génération explique : “Il y a des années, le rap, c’était un constat, une cause. Aujourd’hui, le discours est devenu la conséquence. Le rap avait un message plus pacificateur … plus violent. Mais c’est la conséquence de ces non-réponses à un discours pacificateur et à la diabolisation du rap à son arrivée”. 2013 fut l’année du début de la figure de proue du rap. Le rappeur marseillais fait un carton après des durs labeurs. Il a vendu 4 millions d’albums devançant MC Solaar qui a fait 3 millions d’albums vendus. Ses titres les plus écoutés sont “La machine”, “Loin du monde”. Il est au top du rap français…