Depuis qu’il a été renvoyé de la télévision, il y a quelques jours, à la demande de Jean-Luc Mélenchon, dans BTP, Eric Naulleau s’exprime sur instagram. L’affaire a explosée et a eu une autre tournure après le passage de Jean-Luc Mélenchon dans l’émission ‘Balance ton post’, jeudi dernier. L’homme politique a demandé à Cyril Hanouna de congédier son chroniqueur populaire, Eric Naulleau de l’antenne. Le trublion de C8 a décidé de tout dévoiler.

« Aussi, depuis le vacarme de son absence, il multiplie les tweets cash. Monsieur ironise par exemple sur son « exil à Vladivostok », reprenant les mots de Pascal Praud. Voire, les « procédures totalitaires des dictatures » pratiquées par la France Insoumise. Il reproche en effet au parti politique de Jean-Luc Mélenchon de faire une fusion dangereuse d’ »élimination des parties contres » et de « diffamation ».

Eric Naulleau : les ennuies s’enchainent pour lui !


Effectivement, il y a quelques jours, Eric Naulleau a reproché ouvertement à Raquel Garrido de diffuser de « fausses allégations » dans l’émission TPMP. Ce 13 février, il regrette désormais ses projets très ambitieux. Sur la toile, il publie donc: « Ça s’empire pour moi, Jean-Luc Mélenchon m’a éjecté de Balance Ton Post, et voilà que Raquel Garrido veut me virer de l’After (de BTP, ndlr) ».

Avant d’ajouter : « A peine congédié par la France insoumise de la tête de liste des Régionales, Raquel Garrido réclame publiquement de présenter L’After. Désolé, mais cette émission dont je suis très fier n’a pas pour vocation de recycler les bouillons de Jean-Luc Mélenchon ».

Cyril Hanouna défend Eric Naulleau !


Bien que Cyril Hanouna, le chef de cette émission, a fait une annonce à travers son émission « Touche pas à mon poste », ce vendredi que les choses resteront telle qu’elles ont toujours été. Chacun restera à sa place. Toutefois, Eric Naulleau semble avoir quelques problèmes avec Cyril Hanouna, qu’il ne porte pas visiblement dans son cœur.

Fort heureusement, Eric Naulleau peut compter sur ses soutiens. « Tous les chroniqueurs qui rencontrent un franc succès, le faite d’avoir viré @EricNaulleau de #BTP hier, c’est déplorable ! Naulleau fait parti de BTP depuis le début, il aurait dû être là point n’en déplaise ! Quand on veut être président on doit faire face à un Eric Naulleau », a écrit son collègue Raymond Aabou.

Eric n’a pas attendu quelques heures pour faire part de sa réponse sur les réseaux sociaux. « Les périodes tendues révèlent la force ou l’absence de caractère. Merci à Raymond de faire preuve d’un courage dont beaucoup ont manqué et continuent de manquer dans cette affaire », a-t-il confié, visiblement touché d’être soutenu par son ami.