Emmanuel Macron a récemment déclaré l’arrivée imminente de nouvelles règles pour le mois de mars pour combattre le covid. Plus sévères ou plus souples ?

Le coronavirus plonge le monde dans le K.O. Toutes les personnes vivent leur vie comme ils le peuvent. Mais l’arrivée des vaccins et les restrictions commencent à faire effet sur la propagation du virus. Le Président de la République a alors fait savoir qu’il annoncerait de nouvelles mesures au début du mois de mars. De nouvelles mesures plus pénalisantes ou plus souples ?

Un nouveau protocole sanitaire sera mis en place en mois de mars !


Prochainement, nous saurons donc si les annonces prévues vont alléger ou renforcer les règles déjà en place. Soldatlouis fait le point vous détail tout dans cet article. Le coronavirus nous met la pression et nous prive de beaucoup de choses. Nous sommes donc à même d’imaginer un allégement des restrictions sur le territoire. D’après le gouvernement, l’état de la règle instaurée prochainement sera en fonction des statistiques de cette fin de semaine. Si la situation sanitaire se dégrade, des mesures plus sévères seront mises en place. Mais d’après les données, les cas de coronavirus en France tendent à baisser, lentement mais sûrement.

Quelles annonces seront effectuées au mois de mars ? Seront-elles plaisantes ou déplaisantes ? Les Français sont dans l’attente et s’attendent au pire. En effet, l’année passée nous a appris à préférer se préparer au pire. Des rumeurs d’annulation des vacances, de couvre-feu à 16h ou de troisième confinement fleurissent encore sur les réseaux sociaux. Mais le discours officiel se veut rassurant, bien qu’au conditionnel. Le gouvernement français fait en sorte d’éviter le plus possible l’option du confinement. L’État fait avant tout appel au sens de la responsabilité de chacun des Français.

Emmanuel Macron se donne huit à dix jours pour sortir une décision plus souple ou contraignante !


Alors si les annonces sont positives, qu’elles pourraient-elles être ? Car il est difficile de penser quand finira le couvre-feu dans l’état actuel des choses. Lors du compte-rendu du porte-parole du gouvernement ce 17 février, il était clair que la France n’était pas sortie d’affaire. Les variants gagnent beaucoup en nombre et les systèmes hospitaliers sont très tendus. Néanmoins, certains souhaitent que les appels du monde de la culture et de la restauration ont été pris en compte. Les annonces pourraient alors concerner des aménagements pour une réouverture en douceur ?

Le pire que l’on puisse imaginer est lui aussi sur la table. En effet, lors de sa réunion avec des élus ce vendredi 19 février, Emmanuel Macron se laisser « huit à dix jours » pour « décider si les contraintes seront augmentées ou diminuées ». Les resserrer est donc également une option. Néanmoins, cela faisait bien longtemps que d’évoquer un relâchement des mesures n’avait pas été débattu. Mais les tendances statistiques de la pandémie sont à la hausse ses deniers jours. Olivier Véran, la ministre de la Santé, déplorait justement ce phénomène. La barre des 20 000 nouveaux cas quotidiens de coronavirus est dépassée depuis le 18 février alors qu’elle avait tendance à descendre la semaine précédente. Croisons les doigts pour que nous puissions vivre à nouveau loin de ce monde sombre créé par la pandémie.