Alors que la situation économique est très délicate à cause du coronavirus, le président de la République jette l’argent par les fenêtres. Une situation qui pourrait faire couler encore plus d’encre alors qu’il est déjà en mauvaise posture face aux « gilet jaune ».

Selon Le Monde, il semblerait en effet qu’Emmanuel Macron ait un projet assez hors du commun. Les frais sont d’ailleurs colossaux. On vous dit tout !

Emmanuel Macron collectionne les édifices patrimoniaux


Bâtie en 1532 et laissée à l’état de ruine depuis des années déjà, le château de Villers-Cotterêts pourrait bénéficier d’une aide providentielle. Emmanuel Macron a semble-t-il eu un véritable coup de foudre pour cette bâtisse et il compte en faire une « cité internationale de la langue française ».

Un coup de foudre qui remonte en 2017 alors qu’il n’est pas encore Président. Il avait alors découvert l’endroit en compagnie de sa femme Brigitte Macron. Une véritable surprise pour le couple qui était censé se rendre à Reims.

Un chantier colossal de 185 millions d’euros


En 2017 donc, il fait la promesse de faire du château de Villers-Cotterêts « l’un des piliers symboliques de notre francophonie » si jamais il est élu président. Des mots que l’on a oublié mais qu’Emmanuel Macron vient de remettre au goût du jour.

Les travaux ont en effet commencé et la somme que l’Etat déboursera pour la totalité du chantier s’élève à 185 millions d’euros. Une somme qui tranche un peu avec la situation économique post-Covid et qui pourrait faire énormément parler d’elle. Prévu ouvrir en 2022, le château vise les 200 000 visiteurs par an d’après Emmanuel Macron.