Une fuite sur le protocole songée après la mort de la reine Elizabeth II a été découverte. C’est une nouvelle qui intéresse tous les britanniques.

D’après les sources, un protocole a été mis en place après la mort de la reine. Mais une débandade semble être constatée et dévoilée par le Politico, un site américain.

Un couronnement prévu pour le prince Charles

La reine Elizabeth II âgée maintenant de 95 ans a décidé de préparer à l’avance son départ. Un long règne qui mérite bien évidemment un grand hommage et une cérémonie gargantuesque. La mise en place des protocoles après la mort d’un dirigeant ou d’un roi ou une reine est courant. Ce qui intrigue cependant n’est pas le fait de l’avoir élaboré mais celui de l’avoir divulgué dans les moindres détails.

Dans la logique, son fils, le prince Charles sera sacré roi d’Angleterre le lendemain de son décès. Il aura ainsi le rôle de veiller au bon déroulement de « l’opération London Bridge ». Dans ce protocole, les jours et les tâches à faire sont déjà détaillés. Le prince devenu roi n’aura plus qu’à l’exécuter.

Elizabeth II sera enterrée auprès de son mari, le prince Philip

Il a été prévu dans cette opération que l’enterrement de la reine Elizabeth II se fera 10 jours après son décès. Les autorités gouvernementales seront ainsi prévenues par téléphone. Et le grand public par une déclaration officielle de Buckingham. Selon toujours Politico, les drapeaux seront en bernes juste 10 minutes après sa mort. Le premier ministre prendra la parole en premier avant la déclaration télévisée du prince Charles.

Pour ce qui est des funérailles, un système a déjà été mis en place pour gérer les saturations de foules lors du recueillement public à Westminster Hall. Pendant que le cercueil de la reine Elizabeth II sera amené à Westminster (opération Lion), le nouveau roi sera en tournée dans Londres afin de recevoir les condoléances. Le 11ème jour venu, les obsèques de la reine Elizabeth II se tiendront donc à l’abbaye de Westminster. Elle se reposerait ainsi auprès de son époux, le Prince Philip, à la chapelle King George VI au château de Windsor.