La reine d’Angleterre n’a en aucun cas avalé l’entrevue d’Harry dans un documentaire. Un documentaire qu’elle a vu dernièrement. Le duc de Sussex est en très mauvais terme avec le reste de sa famille. La famille royale britannique vit aujourd’hui en pleine guerre froide. Et cela risque d’empirer avec l’apparition de cette nouvelle vidéo. Portant un sujet malencontreux envers eux. Sa majesté est loin d’être ravie de ce documentaire intitulé The Me You Can’t See. Le prince Harry a la langue hors de sa poche.

Elizabeth II choquée


Tout a commencé à vraiment s’ébruiter depuis le passage des Sussex sur le plateau d’Oprah. Une émission culte sur la chaîne américaine CBS en début mars. Aujourd’hui réfugiés aux États-Unis, Meghan Markle et Harry ont levé le voile sur leur histoire. En effet, ils ont des différends avec les autres membres de la famille royale à Buckingham. Ensuite l’audience de cette émission a atteint près de 17 millions de téléspectateurs. Un décompte déposé par The Hollywood Reporter. Même en France, on a recueilli 1,46 millions enregistrés sur TMC.

Oprah avait décrit cette entrevue comme ci : « La raison pour laquelle cette interview était puissante s’explique par l’attitude de Meghan et Harry durant l’interview… Nous savons tous comment faire notre travail. Mais ce qui rend l’interview puissante c’est quand l’autre est prêt à être aussi ouvert, aussi vulnérable et aussi sincère qu’eux ». Mais Oprah ne s’arrête pas là, elle continue : « Je m’attribue le mérite d’avoir posé les questions, mais la raison pour laquelle l’entretien a été ce qu’il a été, c’est parce qu’ils ont répondu de la façon dont ils l’ont fait ».

Assez, assez !


Meghan Markle, la comédienne américaine avait souligné qu’elle a failli mettre un terme à son existence. Tout cela, à cause de la presse britannique et son acharnement sur la duchesse de Sussex. Elle a avoué : « Je savais que si je ne le disais pas, alors je le ferais. Et je ne voulais juste plus être en vie. C’étaient des pensées constante, terrifiantes, réelles et très claires » lorsqu’elle portait encore le petit Archie en elle. Dans son récit, l’actrice américaine relate : « J’ai dit que je ne m’étais jamais sentie comme ça avant (…) et on m’a dit que je ne pouvais pas, que ce ne serait pas bon pour l’institution ». Du côté d’Harry, ils n’arrivaient plus à supporter les appels au secours sans retour de son épouse.

Puis, c’est arrivé que lui aussi lancent ses appels. Je pensais que ma famille aiderait, mais chaque demande, avertissement, quoi que ce soit, a été accueilli dans un silence total, une négligence totale. (…) A la fin de la vingtaine, tout s’est enchaîné. Jusqu’à épuisement. Je voyageais partout. Du point de vue de la famille, c’était à moi de le faire … Je disais oui à tout. Mais à force de tout accepter, j’ai fini en burn-out ». Un coming-out que la reine d’Angleterre a du mal à digérer, elle en est choquée et impuissante. Mais pour le couple de Sussex, on pense que cela a dû être un grand soulagement.